Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pronostic des accidents vasculaires cérébraux à la phase aiguë au Centre national hospitalier universitaire de Cotonou en 2018 (BENIN) - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.199 
Octave Houannou , D. Gnonlonfoun, E. Avadra
 Neurologie, Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert KM de CotonouBP 386 Cotonou (Bénin.), Cotonou, Bénin 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les AVC représentent la 2e cause de décès dans les pays en voie de développement derrière les cardiopathies et devant les maladies infectieuses.

Objectifs

Il s’agissait d’étudier les pronostics vital et fonctionnel des patients victimes d’AVC reçus à la phase aiguë au CNHU-HKM de Cotonou (Bénin).

Patients et méthodes

Il s’agissait d’une étude transversale à visée descriptive et analytique qui s’est déroulée du 1er août au 31 décembre 2018. Elle a porté sur les patients, admis dans les services de neurologie et des urgences du CNHU-HKM, pour un AVC confirmé avec un délai de survenue de moins de 05jours. Tous les patients recrutés ont bénéficié d’un suivi d’un mois avec évaluation de leurs pronostics vital et fonctionnel (scores NIHSS et de Rankin).

Résultats

La fréquence des AVC à la phase aiguë était 35,1 % avec un âge moyen de 60 ans. Les AVC hémorragiques et ischémiques étaient représentés à des proportions presque égales. Les patients AVC reçus à la phase aiguë présentaient une amélioration des moyennes de leurs scores NIHSS et de Rankin dans le temps. Les principaux facteurs prédictifs de mortalité étaient le mode d’entrée par référence et la durée d’hospitalisation supérieure ou égale à 10jours.

Discussion

Seulement 18,6 % des patients étaient admis dans les 04h30 (délai de réalisation d’une thrombolyse). Cet état de chose n’est que la conséquence du manque d’information des populations sur la pathologie AVC et les facteurs liés au retard de prise en charge en Afrique (automédication, considérations socioculturelles de la maladie, pauvreté, absence de sécurité sanitaire).

Conclusion

Le mauvais pronostic des patients victimes d’AVC à la phase aiguë au CNHU-HKM est lié à plusieurs facteurs sur lesquels il est impératif d’agir pour améliorer le pronostic des AVC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pronostic, AVC, Phase aiguë


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S63 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact pronostic du taux d’hémoglobine de la phase aiguë des accidents ischémiques cérébraux en Afrique Subsaharienne
  • D. Ebogo Fouda Elodie, Daniel Gams Massi, C. Kenmegne, E. Ngouadjeu, Yacouba N. Mapoure
| Article suivant Article suivant
  • CADASIL : une hémorragie inhabituelle
  • Arnaud Bretonniere, Oana Motica, Severine Debiais

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.