Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

CADASIL : une hémorragie inhabituelle - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.200 
Arnaud Bretonniere , Oana Motica, Severine Debiais
 Neurologie vasculaire, CHRU hôpitaux de Tours, Tours 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Des hématomes cérébraux supratentoriels ou cérébelleux sont souvent décrits dans les maladies de CADASIL (Cerebral Autosomic Dominant Arteriopathy with Subcortical Infarcts and Leucoencephalopathy). Les hémorragies du tronc cérébral sont rares.

Observation

Nous présentons le cas d’une patiente de 71 ans, aux antécédents d’hypertension artérielle bien équilibrée sous traitement et de migraines. On retrouve une plainte mnésique ayant fait l’objet quelques années plus tôt d’une consultation spécialisée mais sans bilan neuropsychologique. Elle est admise en neurologie début 2019 pour une tétraparésie, une ophtalmoplégie internucléaire et des troubles de vigilance brutaux. L’imagerie cérébrale retrouve une hémorragie protubérantielle aiguë, une leucopathie vasculaire majeure touchant les pôles temporaux, des séquelles d’accidents ischémiques et de nombreux microbleeds prédominants dans les territoires profonds. La recherche de CADASIL revient positive sur l’exon 20 du gène NOTCH 3. La récupération est partielle après rééducation, il persiste des troubles de l’équilibre et des troubles oculomoteurs. À 1 an du diagnostic, elle n’a pas présenté de nouvel évènement vasculaire.

Discussion

Les hémorragies cérébrales supratentorielles et cérébelleuses dans le CADASIL sont courantes. Les autres localisations infratentorielles sont exceptionnellement retrouvées dans la littérature, bien que des cas avec de nombreux micro-saignements pontiques sont décrits. L’association d’une microangiopathie hypertensive et d’un CADASIL reste possible chez cette patiente. La localisation atypique aurait pu faire négliger la recherche génétique.

Conclusion

Un hématome pontique, même associé à une hypertension artérielle, ne doit pas empêcher la recherche d’un CADASIL chez un sujet ayant par ailleurs une imagerie évocatrice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémorragie cérébrale, CADASIL, Microangiopathie hypertensive


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S64 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pronostic des accidents vasculaires cérébraux à la phase aiguë au Centre national hospitalier universitaire de Cotonou en 2018 (BENIN)
  • Octave Houannou, D. Gnonlonfoun, E. Avadra
| Article suivant Article suivant
  • Accident vasculaire cérébral du sujet jeune : quelle approche diagnostique en Afrique
  • Agnon Ayelola Koffi Balogou, Belo Mofou, Kossivi Apetse, Assogba Komi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.