Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence du syndrome d’apnées du sommeil chez des patients présentant un accident vasculaire cérébral - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.207 
Souad Benabadji 1, , Sekkal Samira 2, Abdesslam Taleb 2, Djaouad Bouchenak Khelladi 3
1 Neurologie, CHU Tlemcen,Université de Tlemcen, Tlemcen, Algérie 
2 Medecine du travail, CHU Tlemcen Université de Tlemcen laboratoire Toxicomed, Tlemcen, Algérie 
3 Neurologie, CHU Tlemcen,Université de Tlemcen, Tlemcen, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le Syndrome d’Apnées du Sommeil (SAS) est une pathologie fréquente et souvent méconnue. Les rapports entre le SAS et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont souvent discutés.

Objectifs

Déterminer la prévalence du SAS chez des patients présentant un AVC hospitalisés au niveau du service de neurologie du CHU Tlemcen, sur une période de 06 mois du 01 janvier 2018 au 31 juin 2018.

Patients et méthodes

II s’agit d’une étude prospective descriptive réalisée au niveau du service de neurologie du CHU Tlemcen de patients présentant un AVC. Ont été inclus les patients présentant des symptômes d’apnée du sommeil à type d’arrêts respiratoires, ronflements, hyper somnolence diurne. Une échelle Epworth et une polygraphie ont été réalisées chez nos patients.

Résultats

240 patients présentant un AVC ont été hospitalisés au cours de cette période. 13 patients répondaient aux critères de SAS. La Prévalence du SAS était de 5,41 %. La moyenne d’âge était de 63,62 ans, le sex ratio de 1,6. L’IMC (indice de masse corporelle) était de 30,09. Parmi les facteurs de risque, HTA représentait (46,2 %), le diabète type 2(38,4 %), les Cardiopathies 7,7 %. La prévalence du SAOS (syndrome d’apnée obstructive) était de 5 % avec un IAH (indice apnée hypopnée) modéré dans 53,8 %.

Discussion

92,3 % de nos patients ont présenté un SAOS avec différents degrés de sévérité (IAH>5/h). 76,9 % d’entre eux ont un IAH>15/h .Dans notre enquête toutes les apnées étaient obstructives, et 84 61 % ont présenté une hypersomnolance diurne proportionnelle à la sévérité de lAH. Néanmoins plusieurs biais sont liés à cette étude, en particulier la taille de l’échantillon qui reste faible.

Conclusion

Le traitement du SAS par PPC (pression positive continue) réduit aussi bien le risque de survenue d’un AVC,le risque de récidive ainsi que les répercussions neuropsychiatriques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Apnée, AVC, Sommeil


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S66 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le pronostic des patients traités par thrombectomie mécanique aux heures non ouvrables pour ischémie de la circulation antérieure est-il moins favorable ?
  • Olfa Kaaouana, Bricout Nicolas, Barbara Casolla, Lucie Della Schiava, Jean-Pierre Pruvo, Charlotte Cordonnier, Hilde Cunégonde Henon, Didier Leys
| Article suivant Article suivant
  • Forme inflammatoire d’angiopathie amyloïde cérébrale à propos d’un cas clinique
  • Amal Miloudi, Linda Lanouar, Sophio Rostomashvili, Moscovici Laurence Nahum, Ovidiu Corabianu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.