Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Injectez vos AIT - Une histoire de méningite carcinomateuse - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.226 
Snyman Salomé 1, Julie Pascaud 1, , Emilie Doche 2, Charline Perot 3, Robinet Borgomano Emmanuelle 4, Ophélie Osman 5, Jean Pelletier 6
1 Neurologie vasculaire (pelletier), Hôpital de la Timone, Marseille 
2 Neurologie, Assistance Publique-hopitaux Marseille, Marseille 
3 Neurologie, Hôpital de la Timone, Marseille 
4 Urgence neurovasculaire, Hôpital Timone, Marseille 
5 Unité neurovasculaire, Hôpital de la Timone, Marseille 
6 Neurologie, Hôpital de la Timone, Rue Saint-Pierre, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le diagnostic d’AIT est parfois posé en l’absence d’un bilan étiologique complet. Nous rapportons les cas de 3 patients adressés pour suspicion d’évènements cérébro-vasculaires révélant une méningite carcinomateuse.

Observation

Cas 1 : Un patient de 70 ans suivi pour un adenocarcinome prostatique a consulté pour un trouble élocutoire de trois minutes brutal à IRM normale étiqueté AIT. Il a présenté un épisode similaire un an plus tard durant quelques secondes. L’IRM a montré une pachyméningite, déjà présente sur la première IRM après relecture. Deux ponctions lombaires (PL) retrouvaient une hyperprotéinorachie>1,5g/L en l’absence de méningite ou cellule atypique. Cas 2 : Une patiente de 72 ans, traitée pour un adenocarcinome mammaire, a été prise en charge en phase aiguë pour trouble élocutoire brutal, hémiparésie droite, vertiges. Les séquences classiques d’AVC étaient normales. L’injection a montré une prise de contraste méningée cérébelleuse. Les PL ont retrouvé une hyperprotéinorachie>3g/L et des cellules carcinomateuses. Cas 3 : Une patiente de 70 ans, sans antécédent, a consulté pour des troubles élocutoires de quelques secondes étiquetés AIT devant un scanner injecté normal. Un épisode similaire révèle une prise de contraste méningée à l’IRM. La PL a retrouvé une méningite et des cellules carcinomateuses. Le bilan a identifié un adénocarcinome bronchique.

Discussion

Ces cas montrent que des déficits neurologiques transitoires peuvent révéler des méningites carcinomateuses, y compris chez des patients sans antécédent néoplasique connu. La méningite carcinomateuse est une complication rare mais grave des tumeurs solides et hémopathies malignes. Son hétérogénéité clinico-radiologique rend son diagnostic difficile et souvent retardé. La normalité de l’IRM justifie une injection de gadolinium et une ponction lombaire.

Conclusion

Le diagnostic d’AIT ne doit pas être posé devant tout déficit neurologique transitoire à imagerie normale sans la réalisation d’un bilan comprenant une IRM injectée et éventuellement une ponction lombaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Injection, AIT, Méningite


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S73-S74 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ataxie cérébelleuse bilatérale sans lésion cérébelleuse apparente : un cas de syndrome de la commissure de Wernekinck
  • Moussavou Cedrick, Mouloudi Najoua, Kadira Abdi, El Bakal Ayoub, Mohamed Hamid, Ajamat Mohammed, Benmoh Youssef, Bourazza Ahmed
| Article suivant Article suivant
  • Apport d’une reprogrammation neuro cognitive dans la prise en charge rééducative de la spasticité
  • Anne-Laure Chatain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.