Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

BEST MS : étude nationale prospective comparant l’efficacité du natalizumab et du fingolimod dans les formes actives de sclérose en plaques - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.232 
Mikael Cohen 1, , Lydiane Mondot 2, Florence Bucciarelli 3, Béatrice Pignolet 4, David-Axel Laplaud 5, Bruno Brochet 6, Gilles Defer 7, Patrick Vermersch 8, Marc Debouverie 9, Eric Berger 10, Pierre Labauge 11, Jérôme De Sèze 12, David Brassat 13, Christine Lebrun 14
1 Neurologie, Nice CHU Hôpital Pasteur, Nice 
2 Radiologie, CHU hôpital Pasteur 2, Nice 
3 Neuroscicens, C.H.U Toulouse, Toulouse 
4 Neurosciences, C.H.U Toulouse, Toulouse 
5 Neurologie, Hôpital Nord Guillaume-et-René-Laennec/CHU de Nantes, Nantes 
6 Neurologie, CHU - Hôpitaux de Bordeaux, Bordeaux 
7 Neurologie, CHU, Avenue de la Côte de Nacre, Caen, France 
8 Service de neurologie, CHU Lille, Lille 
9 Neurologie, CHRU Nancy, Nancy 
10 Neurologie, CHRU Besançon, Besançon 
11 Neurologie, C.H.U de Montpellier, Montpellier 
12 Neurologie, Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Strasbourg 
13 Neurologie, Pôle neurosciences, CHU de Toulouse, Toulouse 
14 Crcsep côte d’azur, hôpital pasteur, Cote d’Azur University, Nice 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’arsenal thérapeutique s’est enrichi dans le traitement des formes actives de sclérose en plaques (SEP), mais très peu d’études comparent les molécules de manière prospective.

Objectifs

L’étude BEST-MS a démarré en 2013 pour comparer de manière prospective l’efficacité de deux principales molécules disponibles à cette date pour les formes actives de SEP : le natalizumab (NTZ) et le fingolimod (FTY).

Patients et méthodes

BEST-MS est une étude prospective multicentrique. Les patients présentaient une SEP active (1 poussée en 12 mois sous traitement de première ligne avec au moins 9 hypersignaux T2 à l’IRM, ou 2 poussées en 12 mois avec signes d’agressivité IRM chez les patients naïfs). Le choix du traitement (NTZ ou FTY) était à la discrétion du neurologue. Un suivi clinique (poussées, EDSS) et IRM était réalisé à l’inclusion et à 1 an.

Résultats

Deux cents trente patients ont été inclus (âge moyen : 38,2 ans ; F/H : 3,1 ; FTY : 117 ; NTZ : 113). Les caractéristiques à l’inclusion étaient comparables entre les deux groupes. À 1 an, le NTZ montre une supériorité sur le nombre de nouvelles lésions T2 (0,7 vs 1,4, p=0,01), le nombre de lésions rehaussées (0,03 vs 0,5, p<0,0001) et le taux annualisé de poussées (0,2 vs 0,27 ; p=0,04). 50 % des patients sous NTZ sont libres d’activité de la maladie versus 25 % dans le groupe FTY (p=0,05).

Discussion

BEST-MS est la 1ère étude prospective comparant l’efficacité du NTZ et du FTY. Le NTZ montre une supériorité par rapport au FTY sur les critères IRM. Le TAP est aussi plus faible, mais la majorité des poussées sont survenues pendant les 4 premiers mois de traitement dans les 2 groupes. Le taux d’arrêt de traitement est plus élevé sous FTY, essentiellement pour intolérance

Conclusion

Le NTZ montre une meilleure efficacité que le FTY dans les formes actives de SEP sur les paramètres cliniques et IRM.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fingolimod, Natalizumab, Sclérose en plaques


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S76-S77 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité en vie réelle de diméthylfumarate dans la sclérose en plaques (SEP) : cohorte à partir des données du Système National des Données de Santé (SNDS)
  • Bosco-Lévy Pauline, Severine lignot, Abouelfath Abdelilah, Debouverie Marc, Brochet Bruno, Francis Guillemin, Blin Patrick
| Article suivant Article suivant
  • Lésions à Human Papilloma Virus (HPV) sous fingolimod : une série de 14 cas
  • Elsa Mhanna, Valérie Pourcher, Céline Louapre, Catherine Lubetzki, Caroline Papeix, Elisabeth Maillart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.