Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réduction à long-terme du taux de poussées et de progression du handicap après 6 ans de traitement par ocrelizumab (OCR) chez des patients atteints de sclérose en plaques récurrente (SEP-R) - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.248 
Jérôme De Sèze 1, , Gavin Giovannoni 2, Ludwig Kappos 3, Stephen L. Hauser 4, Harold Köndgen 5, Kalpesh Prajapati 6, Jerry S. Wolinsky 7
1 Neurologie, Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Strasbourg 
2 Neurologie, Queen Mary University of London, Londres, Royaume-Uni 
3 Neurologic clinic and policlinic, departments of medicine, University Hospital and University of Basel, Bâle, Suisse 
4 Service de neurologie, University of California, San Francisco, États-Unis 
5 Sclérose en plaques, F. Hoffmann-La Roche Ltd, Bâle, Suisse 
6 Biostatistiques, GCE Solutions Inc., Amsterdam, Pays-Bas 
7 Neurologie, University of Texas Health Science Center at Houston: Recreational Center, Houston, États-Unis 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’efficacité et la tolérance d’OCR dans la SEP-R ont été démontrées dans 2 études de phase III OPERA I et II menées sur 96 semaines. Les Résultats de la période d’extension en ouvert (OLE) à 3 ans ont déjà été présentés.

Objectifs

Évaluer l’efficacité d’OCR ou du changement de traitement vers OCR (switch) sur l’activité de la maladie et la progression après 4 ans de suivi dans la période OLE des études OPERA I et II dans la SEP-R.

Patients et méthodes

Au début de la phase OLE, tous les patients (pts) ayant complété la période en double aveugle ont continué OCR (OCR-OCR) ou sont passés de l’interféron (IFN) β-1a à OCR (IFN-OCR). Le taux annualisé de poussées (TAP), la progression du handicap confirmé à 24 semaines (CDP24) et l’évolution du score EDSS (Expanded Disability Status Scale) ont été analysés.

Résultats

82,3 % des pts entrés dans la période OLE ont terminé la 4e année de cette période. Chez les pts IFN-OCR, le TAP a diminué de 0,20 pré-switch à 0,10, 0,08, 0,07 et 0,04 aux années 1, 2, 3 et 4 post-switch (p<0,001 ; p=0,31 ; p=0,56 ; p=0,05, respectivement vs année précédente). Les patients OCR-OCR ont maintenu un TAP bas au cours du temps (0,13, 0,10, 0,08, 0,07 et 0,05). Le groupe OCR-OCR vs IFN-OCR a une proportion plus faible de pts avec CDP24 en pré-switch, et chaque année d’OLE (p<0,05 à chaque étape).

Discussion

Les bénéfices d’OCR sur le TAP et le CDP24, tels qu’ils ont été observés au cours de la période contrôlée de 2 ans en double aveugle, ont été maintenus après les 4 années de la phase OLE, soit 6 années de prise en charge. Le profil de tolérance dans la phase OLE a été cohérent avec celui de la phase en double-aveugle.

Conclusion

Après 6 ans de suivi, la proportion de pts avec CDP24 est restée plus faible dans le groupe OCR-OCR vs IFN-OCR, démontrant le bénéfice de l’initiation précoce d’OCR. Le switch IFN-OCR a été associé à une réduction du TAP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Scérose en plaques, Ocrelizumab, Évolution de la maladie


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S83-S84 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Identification des critères diagnostiques et des modalités de suivi de la sclérose en plaques secondairement progressive
  • Bertrand Bourre, Jonathan Ciron, Françoise Durand-Dubief, Gueguen Antoine, Labauge Pierre, Jean-Christophe Ouallet, Pittion-Vouyovitch Sophie
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de la sclérose en plaque récurrente/primaire progressive (SEP-R/PP) par ocrelizumab (OCR) et grossesses
  • Sandra Vukusic, Sibyl Wray, Regine Buffels, Dusanka Zecevic, Celia Oreja-Guevara

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.