Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tolérance du traitement par Natalizumab au cours de la grossesse: effets indésirables materno-fœtaux. Étude descriptive de la cohorte bordelaise - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.250 
Pauline Bouchard , Aurélie Ruet, Cécile Dulau, Sharmila Sagnier, Bruno Brochet
 Neurologie, CHU - Hôpitaux de Bordeaux, Bordeaux 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La gestion des grossesses sous Natalizumab est complexe en raison du risque de réactivation de la maladie à l’arrêt du Natalizumab et du peu de données disponibles sur l’exposition anténatale.

Objectifs

Décrire les effets indésirables maternels et fœtaux suite à l’exposition au Natalizumab (NTZ) pendant la grossesse chez des patientes traitées pour une sclérose en plaques (SEP) récurrente rémittente.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude observationnelle rétrospective au CHU de Bordeaux. Toutes les patientes atteintes de SEP rémittente récurrente, traitées par NTZ en hospitalisation de jour et ayant débuté une grossesse sous NTZ entre janvier 2014 et janvier 2019 ont été incluses. Les données recueillies ont concerné le déroulement de la grossesse et de l’accouchement, l’état de santé des enfants à la naissance ainsi que l’évolution clinique et radiologique de la SEP.

Résultats

24 grossesses ont été décrites dont une interruption volontaire de grossesse et deux fausses couches spontanées. Concernant les 21 nouveau-nés, il n’a été observé ni malformation ni prématurité. Cependant, des anomalies hématologiques (thrombopénie ou anémie) spontanément réversibles ont été fréquemment notées. Parmi les 17 patientes traitées par NTZ pendant toute la grossesse (EDSS médian à la conception : 1,5), 2 ont présenté une poussée clinique traitée par corticoïdes au cours du post-partum.

Discussion

Dans notre étude rétrospective, les données recueillies sur l’exposition anténatale au Natalizumab ont mis en évidence essentiellement des anomalies hématologiques chez les nouveau-nés, transitoires et sans manifestation clinique. Cependant une étude multicentrique avec un nombre de grossesses plus important est nécessaire. Un suivi prolongé après la naissance des enfants exposés au Natalizumab en anténatal serait également intéressant.

Conclusion

Concernant les grossesses entièrement exposées au Natalizumab, les données de notre étude semblent rassurantes avec des risques néonataux principalement hématologiques non graves à court terme et transitoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Grossesse, Natalizumab


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S84-S85 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement de la sclérose en plaque récurrente/primaire progressive (SEP-R/PP) par ocrelizumab (OCR) et grossesses
  • Sandra Vukusic, Sibyl Wray, Regine Buffels, Dusanka Zecevic, Celia Oreja-Guevara
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison en vie réelle du diméthylfumarate versus fingolimod dans la sclérose en plaques (SEP) à partir de la cohorte OFSEP
  • Massimiliano Copetti, Fabien Rollot, Aurore Clement, Marta Ruiz, Matthieu Guéry, Fabio Pellegrini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.