Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison en vie réelle du diméthylfumarate versus fingolimod dans la sclérose en plaques (SEP) à partir de la cohorte OFSEP - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.251 
Massimiliano Copetti 1, Fabien Rollot 2, Aurore Clement 3, , Marta Ruiz 4, Matthieu Guéry 3, Fabio Pellegrini 5
1 Unité de biostatistique irccs, Hôpital casa Sollievo della Sofferenza, San Giovanni Rotondo, Italie 
2 Observatoire français de la sclérose en plaques (ofsep), Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, INSERM 1028 et CNRS UMR 5292, Lyon 
3 Market access, Biogen France SAS, Paris 
4 Médical, Biogen France SAS, Paris 
5 Meri, Biogen International GmbH, Baar, Suisse 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

En l’absence de données observationnelles françaises, Biogen a réalisé, avec l’OFSEP, une étude diméthylfumarate (DMF) versus fingolimod (FTY) chez les patients atteints de sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR).

Objectifs

Comparer l’efficacité en vie réelle du DMF et du FTY chez des patients ayant une SEP-RR en échec d’un précèdent traitement par pondération inverse sur le score de propension (IPTW).

Patients et méthodes

Étude comparative rétrospective sur la cohorte OFSEP. Les critères d’inclusions étaient : patients atteints de SEP-RR,>18 ans, ayant initiés DMF ou FTY, en échec d’au moins un précèdent traitement, entre le 15 janvier 2014 et le 15 décembre 2016, avec au moins un score EDSS disponible à l’initiation et 12 mois de suivi. L’analyse par IPTW a comparé l’efficacité clinique (poussées, handicap), radiologique et la maintenance du traitement.

Résultats

Un total de1166 patients (554 DMF et 612 FTY) ont été inclus. Après pondération par IPTW aucune différence significative n’a été observée à 12 et 24 mois sur : le taux annualisé de poussées (TAP), critère principal à 12 mois, TAP ratio [DMF vs FTY]=1,06 (IC 95 % [0,78–1,43], p=0,7263), la progression du handicap (EDSS ponctuel) et les données IRM. Seuls les Résultats sur l’arrêt de traitement étaient significativement en faveur du FTY.

Discussion

Ces résultats, similaires aux données étrangères publiées sur le sujet, viennent combler le manque de données comparatives chez les patients français atteints de SEP-RR. L’efficacité du DMF (poussées, handicap et activité IRM) est comparable à celle du FTY en conditions réelles d’utilisation chez les patients français ayant une SEP-RR active et en échec d’un précèdent traitement.

Conclusion

Cette étude en pratique courante a montré qu’il n’y avait pas de différence significative du DMF vs FTY sur l’effet global du traitement chez des patients partageant les mêmes caractéristiques.

Informations complémentaires

Ce travail a été financé par Biogen et réalisé en utilisant les données de l’OFSEP. L’OFSEP a bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme Investissements d’Avenir portant la référence ANR-10-COHO-002. Observatoire Français de la Sclérose en plaques (OFSEP).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : OFSEP, Poussées, Sclérose en plaque


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S85 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tolérance du traitement par Natalizumab au cours de la grossesse: effets indésirables materno-fœtaux. Étude descriptive de la cohorte bordelaise
  • Pauline Bouchard, Aurélie Ruet, Cécile Dulau, Sharmila Sagnier, Bruno Brochet
| Article suivant Article suivant
  • L’éducation thérapeutique incluant des patients intervenants : un souhait partagé des professionnels et des patients
  • Charlotte Van Hespen, Sophie Redaelli, Vincent Agnard, Laëtitia Capelli, Anne-Laure Ramelli, Fabienne Pelé, Alain Créange

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.