Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Instauration de la Pompe à Apomorphine en Ambulatoire dans la Maladie de Parkinson : résultats de l’étude APOKADO - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.261 
Amélie Leblanc 1, , Irina Viakhireva-Dovganyuk 2, Jean-Philippe Delabrousse-Mayoux 3, Alain Pouyet 4, Marc Ziegler 5, Fabien Zagnoli 6
1 Service de neurologie, CHRU de Cavale Blanche, Brest 
2 Service de neurologie, CHRU de la Cavale Blanche, Brest 
3 Neurologue, 8, rue Saint-Martin, Bergerac 
4 Neurologue, 3, boulevard Waldeck-Rousseau, Saint-Brieuc 
5 Unité James-Parkinson, hôpital Fondation Adolphe-de-Rothschild, Paris 
6 Neurologue, 22, rue d’Aiguillon, Brest 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La pompe à apomorphine devrait pouvoir être instaurée en toute sécurité en ambulatoire sous réserve d’une disponibilité spécifique du neurologue et d’un suivi à domicile attentif (prestataire de service/infirmier libéral).

Objectifs

Cette étude prospective, multicentrique, observationnelle, longitudinale avec un suivi de 6 mois avait pour objectif de démontrer la faisabilité de sa prescription en ambulatoire.

Patients et méthodes

Les critères retenus étaient l’efficacité (CGI-C, UPDRS, H&Y) et la qualité de vie (PDQ8). Entre septembre 2018 et juin 2019, les patients au stade des fluctuations motrices, pour lesquels l’instauration d’une pompe était retenue, étaient inclus. Les investigateurs disposaient d’une procédure d’instauration en ambulatoire comme en hospitalisation. Patients, aidants, et investigateurs évaluaient l’amélioration de l’état de santé. Les événements indésirables étaient recueillis.

Résultats

40 patients (âge, 70 ans ; hommes, n=24 ; ancienneté de la maladie, 10 ans ; instauration à domicile, n=28) ont été inclus. À domicile versus à l’hôpital, le score médian du PDQ-8 tendait à diminuer, le pourcentage de patients « fortement » ou « très fortement améliorés » était plus élevé, la fréquence des hallucinations symptomatiques et des troubles du comportement semblait moindre en début de traitement. Il n’était pas signalé davantage d’événements indésirables.

Discussion

La pompe à apomorphine est un outil thérapeutique important dans la prise en charge des patients parkinsoniens. Son instauration à l’hôpital, souvent dans des centres experts, limite son accès. L’instauration en ambulatoire devrait rendre plus accessible cette procédure. La prolongation de cette étude observationnelle permettra d’inclure davantage de patients et de confirmer ces résultats.

Conclusion

Ces résultats préliminaires démontrent la faisabilité de l’instauration de la pompe à apomorphine en ambulatoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Parkinson, Pompe à apomorphine, Ambulatoire


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S90 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Marche parkinsonienne du sujet âgé : évolution de la mobilité et de la morbidité après deux ans de suivi
  • Michèle Kiesmann, Elise Schmitt, Erik Sauleau, Patrick Karcher, Thomas Vogel, Georges Kaltenbach
| Article suivant Article suivant
  • Estimation de la prévalence de la maladie de Parkinson au stade avancé en France et de l’éligibilité au traitement par gel intestinal de lévodopa-carbidopa : l’étude transversale EpiPark
  • Luc Defebvre, Canoui-Poitrine Florence, David Maltete, René Decombe, Jean-Denis Turc, Marie-Sophie Behier, Ines Cazala Telinge

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.