Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation du biais attributionnel chez les patients présentant une maladie de Parkinson idiopathique traités par stimulation cérébrale profonde - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.265 
Léa Decombe 1, , Henry Audrey 2, René Decombe 3, Mélissa Tir 4, Anne Doé De Maindreville 5, Arthur Kaladjian 1, Delphine Raucher Chene 1
1 Pôle universitaire, Établissement public de santé mentale de la Marne, Reims 
2 Lpn ea2027 (laboratoire de psychopathologie et de neuropsychologie, EA 2027), Université de Reims Champagne-Ardenne, Reims 
3 Service de neurologie, hôpital des Hauts Clos, Troyes 
4 Neurologie, CHU Amiens-Picardie, Amiens 
5 Neurologie, hôpital Maison Blanche, Reims cedex 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La stimulation cérébrale profonde des noyaux sous-thalamiques (SCP NST) chez les patients présentant une maladie de parkinson (MPI) est à l’origine de troubles de la cognition sociale. Le biais attributionnel n’a pas encore été étudié dans cette population.

Objectifs

L’objectif principal était d’évaluer le biais attributionnel chez les patients présentant une MPI et traités par SCP NST. L’objectif secondaire était d’étudier les corrélations entre le biais attributionnel et d’autres échelles cliniques.

Patients et méthodes

Le biais attributionnel a été évalué à l’aide du questionnaire « the Ambiguous Intentions Hostility Questionnaire (AIHQ) » chez 12 patients traités par SCP NST et 20 patients non traités par SCP NST. Ils ont également répondu à une échelle de dépression (HAMD), un test neurocognitif (MOCA), une échelle de paranoia (PS) ainsi qu’un questionnaire de fonctionnement social (QFS).

Résultats

Aucune différence significative n’a été mis en évidence concernant le biais attributionnel entre les patients traités par SCP NST et ceux n’en bénéficiant pas. En revanche, nous avons retrouvé quelques corrélations entre les résultats de l’AIHQ et la PS, la MOCA et la QFS, qui différaient entre les deux groupes.

Discussion

Les scores de l’AIHQ sont globalement plus bas que ceux retrouvés dans l’étude de Combs (2007) qui évaluait l’AIHQ en population général. Les patients parkinsoniens semblent avoir des comportements moins agressifs et hostiles que la population générale. La différence de corrélations retrouvées entre les deux groupes suggère qu’il pourrait y avoir une différence de biais d’attribution non mise en évidence par l’AIHQ.

Conclusion

Cette étude est la première à évaluer le biais attributionnel chez ces patients et à explorer l’impact de la SCP NST. Nos résultats suggèrent que la SCP NST est une intervention n’ayant pas d’impact négatif sur le biais attributionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Biais attributionnel, Stimulation cérébrale profonde, Cognition sociale


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S92 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’intérêt de l’OCT dans la maladie de Parkinson
  • Maroua Bouhlal, Naima Chtaou, Bouchal Siham, Elmidaoui Aouatef, Souirti Zouhayr, Faouzi Mohamed Belahsen, Hassan Moutei, Sara El Maroufi, Idriss Benatiya Andaloussi
| Article suivant Article suivant
  • Incrimination des facteurs de stress dans la survenue de maladie de Parkinson
  • Bedoui Ines, Linda Mrissa, Hajer Derbali, Anis Riahi, Mariem Messllemeni, J. Zaouali, Malek Mansour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.