Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mode de révélation inhabituel d’une encéphalopathie hépatique - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.280 
Soumaya Nasri 1, , Mounia Ettayeba 2, Youssra Abassi 2, Yassine Mebrouk 2, Imane Kamaoui 1
1 Radiologie, C.H.U Mohammed VI, Oujda, Maroc 
2 Neurologie, C.H.U Mohammed VI, Oujda, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’encéphalopathie hépatique est une encéphalopathie métabolique, dont le diagnostic repose sur l’association de signes neurologiques avec une insuffisance hépatique aiguë ou chronique.

Observation

Nous rapportons le cas d’une patiente âgé de 59 ans, ayant comme antécédent un suivi pour une cirrhose hépatique compliquée d’une hypertension portale. Notre patient a été hospitalisé pour mise au point diagnostic d’une dysphonie d’installation subaiguë, sans autre signe neurologique associé. Son examen neurologique était normal, en dehors d’une dystonie laryngée, avec à l’examen extra-neurologique des angiomes stellaires, une érythrose palmaire et un hippocratisme digital. La vidéo-fibroscopie a confirmé sa dystonie laryngée des muscles abducteurs. L’IRM cérébrale a objectivé un hypersignal T1bipallidal symétrique, non modifié après injection, sans anomalie de signal sur les séquences T2, T2Flair, écho de gradient et diffusion.

Discussion

La neurotoxicité de l’ammoniaque suite à un défaut de clairance hépatique, occupe une grande part de la physiopathologie de l’encéphalopathie hépatique. La singularité de notre cas clinique tient à sa présentation neurologique initiale faite d’une dystonie laryngée. En outre, l’hypersignal T1bipallidal secondaire au dépôt de manganèse, est classiquement rencontré lors des hépatopathies chroniques, ainsi que des hypertensions portales.

Conclusion

La réalisation d’un bilan hépatique urgent devant toute dystonie laryngée d’installation récente, semble judicieuse, surtout en cas d’association avec d’autres signes neurologiques tels que l’asterixiset le ralentissement psycho-moteur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dystonie, Hépatique, Encéphalopathie


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S98 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Glycogénose de type III : à propos de deux cas familiaux
  • Hajer Bouguila, Rafik Machraoui, Betbout Imen, Aya Fraj, Younes Samia
| Article suivant Article suivant
  • Les troubles neurologiques par carence en vitamine B12 : étude rétrospective de 25 cas
  • Bissene Douma, Sabra Riahi, Rabiaa Douma, Nasr Asma, Naija Salma, Ben Hlima Manel, Sana Ben Amor

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.