Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La formation continue en chirurgie : de la théorie à la pratique - 15/09/20

Postgraduate training in surgery: From theory to practice

Doi : 10.1016/j.jchirv.2020.03.003 
H. Coudane a, b, , J.L. Danan b, c, L. Martrille a, b, M. Batt b, d, B. Kabuth a, b
a University Hospital of Nancy, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy, France 
b Équipe de recherche inter psy (EA 4432), Loraine University, 23, boulevard Albert 1er BP 13397, 54015 Nancy cedex, France 
c Department of Legal Medicine and Health Law, Faculty of Medicine, Lorraine University, 9, avenue de la Forêt de Haye, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
d Lorraine University, 23, boulevard Albert 1er BP 13397, 54015 Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La formation médicale continue est une notion ancienne qui avait pour but de faire suite à la formation initiale développée au sein des universités en France et d’assurer l’acquisition des nouvelles connaissances médicales chez les professionnels de santé.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective dont l’objectif principal est d’analyser l’état des lieux de la formation continue dans les disciplines chirurgicale. Nous avons mené une étude qualitative rétrospective sur les sites LéxisNéxis® et Légifrance® pour les textes juridiques jusqu’au 1er décembre 2018 ; la bibliographie a été réalisée à partir de Web of Science.

Résultats

La formation continue revêt en France un caractère législatif obligatoire ; actuellement, deux possibilités s’offrent au chirurgien pour valider cette formation continue : soit passer par un organisme agréé de développement professionnel continu contrôlé par l’Agence nationale de développement professionnel continu (ANDPC), soit effectuer une démarche d’accréditation par l’intermédiaire d’un Organisme d’accréditation (il en existe dans chaque spécialité chirurgicale) contrôlé par la Haute autorité de santé qui donne automatiquement sur le plan législatif l’équivalence d’une démarche de développement professionnel continu.

Discussion

Les processus de formation continue restent complexes dans leur forme ; par ailleurs, ils pourraient être modifiés dans le futur par l’intermédiaire d’une nouvelle démarche dite de certification. Les méthodes de formation continue chirurgicale qu’il s’agisse du développement professionnel continu ou de l’accréditation ont aussi pour but de faire diminuer la notion de risque pour le patient et s’intègrent dans une démarche plus large qui vise à faire diminuer le coût global des dépenses de santé. Le rôle des conseils nationaux professionnels deviendra de plus en plus important ce qui est certainement une chance pour chacune des spécialités chirurgicales ; toutefois, sur le plan réglementaire, le décret concernant le rôle des conseils nationaux professionnels n’était toujours pas paru au Journal officiel de la république française au moment de la réalisation de ce travail.

Conclusions

Deux systèmes permettent actuellement au chirurgien de répondre à l’obligation législative depuis 2016 de formation continue : le développement professionnel continu (DPC) géré par l’ANDPC et l’accréditation gérée par des organismes d’accréditation contrôlés par la Haute autorité de santé ; dans le premier cas, les chirurgiens peuvent recevoir des indemnités de l’ANDPC ; dans le deuxième cas, ils peuvent solliciter de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés une partie de la prise en charge de leur assurance en responsabilité professionnelle.

Niveau de preuve

Étude rétrospective niveau de preuve IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Postgraduate training is a time-honored entity, the goal of which was to develop and ensure the acquisition of new medical knowledge for the medical profession.

Material and methods

The main goal of this retrospective study is to analyze the current situation of postgraduate training in surgical disciplines within the framework of the French Universities. We studied the legal texts found in the LéxisNéxis® and Légifrance® sites up until December 1, 2018; references were sought from the Web of Science repository.

Results

Postgraduate training in France is mandatory from the legal point of view. Currently, there are two possibilities for validation of post-graduate training: either through a recognized continuing professional development (CPD) organization controlled by the National Agency of Continuing Professional Development (NACPD), or by asking for certification through an official accreditation council (AC) (one exists for each surgical specialty), controlled by the High Health Authority that can automatically provide the equivalence of passing through the NACPD organization.

Discussion

The continuing education process remains complex. It could well be modified in the near future by the creation of a new certification procedure. With regard to surgical education, whether it concerns the CPD or the accreditation process, the goal is to decrease patient risk and to be an integral part of the overall policy to decrease health care costs. The role of professional national counsels will be more and more important; this is an advantage for each of the surgical specialties. Nonetheless, from the regulatory viewpoint, the decree concerning the role of National Professional Councils has not yet been published in the Journal officiel de la république française (French Republic official journal) at the time of writing.

Conclusions

Currently, two systems are available for surgeons to comply with the 2016 legislative obligation of continuing education: CPD which is run by the NACPD, and the accreditation process, run by an AC and controlled by the HAS; in the first instance, surgeons can ask for reimbursement from the NACPD and in the second, request that the National Health Insurance Fund for Salaried Employees cover a portion of the litigation insurance premium.

Level of evidence

Retrospective study: level of evidence IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réglementation, Formation continue, Chirurgie, Santé publique

Keywords : Post-graduate training, Surgery, Public health


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 157 - N° 3S2

P. S139-S143 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’apprentissage des compétences non techniques en chirurgie
  • M.-A. Allard, A. Blanié, A. Brouquet, D. Benhamou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.