Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les théâtres d’anatomie dans l’histoire et l’enseignement de la chirurgie - 15/09/20

Anatomy theaters in the history and teaching of surgery

Doi : 10.1016/j.jchirv.2020.03.005 
P. Marre , R. Villet
 Académie nationale de chirurgie, Les Cordeliers, 15, rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En développant l’observation scientifique, l’anatomie a aidé la chirurgie à sortir de la pensée magique à l’époque d’Hippocrate et à s’affranchir de la toute-puissance de la médecine avec les théâtres d’anatomie mille ans plus tard. Les théâtres d’anatomie apparurent en Italie du Nord au XIVe siècle pour se développer en Europe occidentale du début du XVIe au début du XIXe siècle. Ils connurent leur âge d’or en France au XVIIIe siècle avec la création de l’Académie royale de chirurgie en 1743. Ouverts au public ils répondaient à une double vocation d’enseignement et de distraction : enseignement de l’anatomie et de la chirurgie aux étudiants et aux chirurgiens ; distraction d’un public averti fasciné par la mort alors omniprésente et familière. Les dissections assuraient un double rituel. Rituel profane de valorisation de la connaissance scientifique et rituel sacré hanté par la mort, mais respectant le corps humain considéré comme une image divine. L’évolution de l’enseignement de l’anatomie avec des ouvrages bien illustrés dans des facultés de médecine équipées de laboratoires et l’apparition de nouvelles distractions publiques avec les foires favorisèrent le déclin des théâtres d’anatomie. Ils ouvrirent néanmoins la voie à la méthode anatomo-clinique et à la chirurgie moderne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The study of anatomy has played a large part in the progress of scientific observation throughout the centuries and was pivotal in elevating anatomy from the magical thinking of the Hippocrates era and freeing it from subservience to medicine which was all-powerful in the past. Anatomy theaters appeared in Northern Italy in the 14th century and developed in Western Europe from the early 16th century to the beginning of the 19th century. Anatomy theaters lived their golden age in France during the 18th century when the Royal Academy of Surgery (Académie royale de chirurgie) was created in 1743. These theaters were open to the public, and therefore offered the double vocation of teaching and public entertainment: they were used to teach anatomy and surgery to students and surgeons and offered distraction for the well-informed public that was fascinated by death, ever-present and familiar to all. Anatomical dissection accomplished a double ritual: the “profane” ritual of valorization of scientific knowledge and the “sacred” ritual, where mankind, obsessed with death, respected the human body considered as a divine image. Anatomy theaters declined as they became overshadowed by progress in anatomical teaching using well-illustrated works in well-equipped medical schools while exhibition of anatomic oddities for public amusement was relegated to fairs and circus sideshows. Nonetheless they opened the way to modern anatomo-clinical methods and surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Théâtre d’anatomie, Enseignement de l’anatomie, Enseignement de la chirurgie, Dissection du corps humain

Keywords : Anatomy theater, Teaching anatomy, Teaching surgery, Dissection of the human body


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 157 - N° 3S2

P. S75-S79 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Enseigner la chirurgie en 2020
  • R. Villet
| Article suivant Article suivant
  • La formation chirurgicale initiale après la réforme du 3e cycle
  • O. Farges, C. Bertolus, H. Thomazeau, G. Audry, B. Kreitmann, J.P. Favre, F. Goffinet, P.H. Roche, C. Chiquet, E. Lescanne, A. Ruffion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.