Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

PSYCOVID-19, dispositif de soutien psychologique dans les champs de la santé mentale, du somatique et du médico-social - 17/09/20

PSYCOVID-19, psychological support device in the fields of mental health, somatic and medico-social

Doi : 10.1016/j.amp.2020.06.008 
Samantha Al Joboory a, b, c, d, Florence Monello e, Jean-Pierre Bouchard b, f,
a Centre d’Accueil SPÉcialisé dans le Repérage et le Traitement des Traumatismes psychiques (Caspertt), centre hospitalier de Cadillac, 31 rue des Cavaillès, 33310 Lormont, France 
b Institut psycho-judiciaire et de psychopathologie (IPJP), institute of forensic psychology and psychopathology, centre hospitalier de Cadillac, 10, avenue Joseph-Caussil, 33410 Cadillac, France 
c Centre de recherche inserm/U1219, université de Bordeaux, ISPED, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux cedex, France 
d Maison d’Ella, 381, boulevard du Président-Wilson, 33200 Bordeaux, France 
e Centre hospitalier de Cadillac, 89, rue Cazeaux-Cazalet, 33410 Cadillac, France 
f Unité pour malades difficiles (UMD), pôle de psychiatrie médico-légale (PPML), centre hospitalier de Cadillac, 10, avenue Joseph-Caussil, 33410 Cadillac, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Au mois de décembre 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recense les premiers cas d’une maladie infectieuse apparue en Chine la même année. Générée par le nouveau coronavirus SARS-CoV2, elle est nommée COVID-19 pour COronaVirus Infectious Disease 2019. Rapidement, la diffusion de cette maladie inconnue a un retentissement planétaire : la contagiosité du virus est extrêmement importante et les suites sont potentiellement mortelles. En France, la population réagit initialement avec incrédulité, jusqu’à ce que la maladie atteigne l’Europe et que les premiers cas apparaissent sur le territoire français fin janvier 2020. Quelques semaines plus tard, le 16 mars 2020, le Président Macron déclare le pays « en guerre » contre le COVID-19. Le lendemain, la population est placée en confinement. L’activité du pays est à l’arrêt. Les écoles, les entreprises, les commerces sont fermés. Les Français sont sidérés. Ils doivent soudainement affronter la peur : celle qu’eux ou leurs proches puissent tomber malades, celle de l’enfermement et de la restriction de libertés, celle de la précarité économique. Et surtout, celle de l’inconnu. Afin de prévenir les conséquences désastreuses du séisme, des cellules d’écoute et de soutien psychologiques sont créées dans l’urgence, à l’échelon national. Elles sont destinées à soutenir le corps soignant, les malades et plus largement la population générale. Celle dédiée au département de la Gironde s’organise en quelques heures, sur le week-end du 21 mars 2020. La plateforme d’écoute COVIDPSY33 est ainsi mise en place à Bordeaux, par le Centre hospitalier Charles-Perrens, avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine (ARS). La cellule PSYCOVID-19 est créée de manière concomitante. Cette cellule de soutien d’aval travaille en collaboration avec la plateforme COVIDPSY33 et propose une aide psychologique à la population générale et aux soignants du secteur Bordeaux Rive Droite, Bordeaux Gare, Rives de Garonne, Rives d’Arcins et Sud Gironde. Elle couvre ainsi un territoire équivalent à environ la moitié du plus vaste département de France métropolitaine, la Gironde. Dans cet entretien, Samantha Al Joboory et Florence Monello, psychiatre et psychologue coordinatrices de PSYCOD-19, présentent ce dispositif de soutien psychologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In December 2019 the World Health Organization (WHO) recorded the first cases of an infectious disease that appeared in China in November of the same year. Generated by the new coronavirus SARS-CoV2, it is quickly named COVID-19 for COronaVirus Infectious Disease 2019. The spread of this unknown disease will soon have worldwide consequences: the contagiousness of the virus is extremely high and potentially lethal. In France, the population initially reacted with disbelief until the disease reached Europe and the first cases appeared on French territory, at the end of January. A few weeks later, on 16 March 2020, President Macron declared the country “at war” against COVID-19. The next day the population was placed in lockdown. At the present time, the country's activity is at a standstill. Schools, businesses and shops are closed. The French citizens are astounded. They suddenly have to face fear: fear of falling ill or that a close relative may fall ill, fear of being locked up and experiencing restrictions of liberties, fear of economic precariousness. And, above all, fear of uncertainty. In order to prevent the mental consequences of this crisis, psychological support units have been created with urgency at national scale. These units are intended to support the healthcare professionals as well as the patients and more broadly, the general population. The unit responsible for the department of Gironde has been set up quickly, over the weekend of March 21, 2020. The COVIDPSY33 listening unit has thus been created in Bordeaux by the Charles Perrens Hospital with support from the Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine (ARS). Simultaneously, the PSYCOVID-19 unit was created. This additional unit works in collaboration with the COVIDPSY33 platform and offers psychological assistance to the general population and caregivers in the sectors of Bordeaux Rive Droite, Bordeaux Gare, Rives de Garonne, Rives d’Arcins and Sud Gironde. It thus covers an area equivalent to approximately half of Gironde, the largest department in metropolitan France. In the present interview, Samantha Al Joboory and Florence Monello, psychiatrist and psychologist coordinating PSYCOD-19, present this psychological support unit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cellule de crise, Coronavirus, Covid-19, Épidémie, Pandémie, PSYCOVID-19, SARS-CoV2, Soutien psychologique

Keywords : Coronavirus, Covid-19, Crisis unit, Epidemic, Pandemic, Psychological support, PSYCOVID-19, SARS-CoV2


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 178 - N° 7

P. 747-753 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Enfermement carcéral, confinement socio-sanitaire et moyens d’évasion. Danser sa peine et au-delà…
  • Jocelyne Vaysse, Antonella Poli
| Article suivant Article suivant
  • Séance du lundi 24 février 2020

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.