Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diabète de type 1 : complications cardiovasculaires. Pourquoi sont-elles si fréquentes ? - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.024 
B. Vergès, Pr
 CHU Dijon, Inserm LNC-UMR 1231, Dijon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le risque cardiovasculaire est significativement augmenté chez les patients diabétiques de type 1, même chez ceux dont les facteurs de risque cardiovasculaire sont parfaitement contrôlés. Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer cette augmentation du risque de survenue d’événements cardiovasculaires, au cours du diabète de type 1. Hyperglycémie chronique est un facteur important et il est démontré que sa réduction réduit le risque de survenue d’événements cardiovasculaires majeurs. La néphropathie, même au stade de la microalbuminurie, est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire, mais les mécanismes physiopathologiques de cette association demeurent mal connus. La survenue d’hypoglycémies fréquentes et sévères est susceptible de favoriser l’atteinte cardiovasculaire via des effets pro-inflammatoires ainsi qu’une réduction de la vasodilatation endothélium-dépendante. Il est tout à fait probable que la variabilité glycémique puisse, aussi, être un facteur en cause, mais nous manquons encore de preuves épidémiologiques solides. L’insulino-résistance, qui est parfois observée chez certains patients diabétiques de type 1 en surpoids, est également un facteur accroissant le risque cardiovasculaire. Enfin, les anomalies qualitatives et fonctionnelles des lipoprotéines, observées au cours du diabète de type 1, pourraient directement être impliquées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 134-135 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le phénotypage numérique profond du diabète de type 1 : le renouveau de la recherche en épidémiologie
  • G. Fagherazzi
| Article suivant Article suivant
  • DT1 et fertilité
  • N. Chabbert-Buffet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.