Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

DT1 et fertilité - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.025 
N. Chabbert-Buffet, Pr
 Service de gynécologie obstétrique médecine de la reproduction, AP–HP, Sorbonne université, site Tenon, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La fertilité des patients porteurs de DT1 est diminuée, notamment chez les femmes, et en cas de début du DT1 dans l’enfance. Chez la femme, les mécanismes de l’infertilité sont multiples, et dépendent en partie du contrôle glycémique, le déficit en insuline et le déséquilibre glycémique étant impliqués dans la dérégulation du système reproductif. Dans de nombreux cas, l’eu glycémie ne permet pas l’amélioration de la fertilité. Un dysfonctionnement hypothalamique, potentiellement réversible, peut alors être identifié. Par ailleurs un mécanisme ovarien peut également être identifié. En particulier, une ovarite autoimmune, notamment en cas d’atteinte thyroïdienne associée, peut entraîner une insuffisance ovarienne prématurée qui devra amener à proposer une stratégie de préservation de la fertilité. Un syndrome des ovaires polykystiques, plus fréquent chez les patientes diabétiques de type 1, doit également être recherché, tout comme les autres causes d’infertilité, mécanique ou masculine. Chez l’homme, outre l’impact des complications vasculaires et neurologiques, les mécanismes des effets de l’hyperglycémie à la fois sur l’axe hypothalamique et sur le testicule ont été décrits, notamment dans les modèles animaux. Enfin les modèles sociétaux peuvent avoir un impact sur les patients porteurs de DT1, considérés comme « à risque d’échec conceptionnel ».

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 135 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diabète de type 1 : complications cardiovasculaires. Pourquoi sont-elles si fréquentes ?
  • B. Vergès
| Article suivant Article suivant
  • Contraception hormonale et thrombose veineuse : actualités
  • J. Hugon-Rodin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.