Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Valeur prédictive de la dysthyroïdie induite dans l’efficacité thérapeutique du nivolumab dans le cancer du poumon non à petites cellules - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.052 
P. Thuillier, Dr a, , C. Joly, Dr a, G. Crouzeix, Dr a, R. Descourt, Dr b, G. Quere, Dr b, V. Kerlan, Pr a, N. Roudaut, Dr a
a Service d’endocrinologie et diabétologie ; CHRU Brest, Brest, France 
b Service d’oncologie, CHRU Brest, Brest, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Évaluer l’association entre l’incidence d’une dysthyroïdie induite et l’efficacité thérapeutique d’une immunothérapie anti-checkpoints par anti-PD-1 (Nivolumab) dans une cohorte de patients traités pour un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Matériels et méthodes

Dans cette étude de cohorte rétrospective étaient inclus les patients atteints d’un CPNPC de stade IIIB/IV confirmé histologiquement, progressif et ayant initié un traitement par Nivolumab. La fonction thyroïdienne (TSH±T4L, T3L) était surveillée et les patients étaient classés en fonction de l’incidence d’une dysthyroïdie (Dysthyroïdie (+) et Dysthyroïdie (-)) et selon la sévérité et le sous-type de dysthyroïdie. Les critères principaux de jugement étaient la survie globale (SG) et la survie sans progression (SSP).

Résultats

Cent trente-quatre patients (âge médian : 63 ans ; 70,1 % d’hommes) étaient inclus. Quarante patients (29,9 %) ont été classés dans le groupe Dysthyroïdie (+) et avaient une SG médiane plus longue de 29,8 mois (15,2-non atteinte) contre 8,1 mois (3-20,4) dans le groupe Dysthyroïdie (-) (p<0,001). La SSP était également plus longue 8,7 mois (2-27,1) dans le groupe Dysthyroïdie (+) contre 1,7 mois (1,6-3,6) dans le groupe Dysthyroïdie (-) (p<0,001). En analyse multivariée, la dysthyroïdie restait un facteur prédictif indépendant associé à la SG/SSP. La SG et la SSP n’étaient pas statistiquement différents selon la sévérité et le sous-types de dysthyroïdie.

Conclusion

Notre étude suggère que la dysthyroïdie induite par Nivolumab est un facteur prédictif d’efficacité thérapeutique chez les patients traités pour un CPNPC, indépendamment de la sévérité ou du sous-type de dysthyroïdie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 144 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nodules bénins de la thyroïde : les traitements mini-invasifs alternatifs à la chirurgie
  • H. Monpeyssen, E. Ghanassia
| Article suivant Article suivant
  • Impact pronostique de la TEP-TDM-FDG dans les cancers thyroïdiens différenciés avec métastases osseuses
  • A. Jannin, L. Lamartina, C. Moutarde, M. Djennaoui, G. Lion, M.C. Vantyghem, S. Leboulleux, C. Do Cao

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.