Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence des troubles compulsifs chez des patients traités par agonistes dopaminergiques pour un adénome hypophysaire - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.061 
M. Duval, Dr , V. Bongard, Pr, C. Brusq, Dr, M. Vialon, Dr, C. Arbus, Pr, C. Brefel-Courbon, Dr, A. Geslot, Dr, C. Mouly, Dr, P. Caron, Pr, A. Bennet, Dr, S. Grunenwald, D. Vezzosi, Pr
 CHU Toulouse, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les agonistes dopaminergiques (AD) sont responsables de troubles compulsifs (TC) chez les patients parkinsoniens. La survenue de TC chez les patients avec un adénome hypophysaire (AH) traités par AD reste discutée.

Objectif

Évaluer la prévalence des TC chez des patients avec AH traité par AD et les facteurs associés à la survenue des TC.

Méthode

Etude transversale monocentrique, ayant inclus de 09/2018 à 03/2020 des patients avec un AH traité par AD (groupe A), un AH non traité par AD (groupe B) et un nodule euthyroïdien (groupeC). Les TC (addiction aux jeux, hypersexualité, achats compulsifs et troubles du comportement alimentaire) ont été évalués par un auto-questionnaire dédié. Les facteurs associés aux TC ont été colligés (âge, tabac, alcool, toxiques, caféine, antécédents psychiatriques, type et posologie des AD).

Résultats 271 patients (169 femmes), âgés de 51,6 ans±15,9 ont été inclus : groupe A (n=94), groupe B (n=89) et groupe C (n=88). La prévalence des TC était de 32.5 % (groupe A), 25,8 % (groupe B) et 21,5 % (groupeC) (p>0,05). Dans le groupe A, l’hypersexualité et les achats compulsifs étaient significativement plus fréquents que dans les autres groupes (p<0,05). En analyse multivariée, le traitement par AD et les antécédents psychiatriques étaient significativement associés aux TC (p<0,006).

Conclusion

La prévalence des TC était de 32,5 % chez les patients traités par AD. L’hypersexualité et les achats compulsifs étaient significativement plus fréquents chez ces patients comparés aux groupes contrôles. Leur dépistage parait donc nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 148 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sans interférence de son métabolite, la nouvelle dopastatine BIM-065 est supérieure au BIM23A760 pour inhiber, in vitro, la sécrétion de GH des adénomes somatotropes
  • T. Cuny, T. Graillon, C. Defilles, D. Figarella-Branger, H. Dufour, T. Brue, A. Barlier, A. Saveanu
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristique des hypophysites sous anti-PD1/PDL1 : étude d’une cohorte de 17 patients
  • M. Levy, J. Abeillon, S. Dalle, S. Assaad, F. Borson-Chazot, E. Disse, G. Raverot, C. Cugnet-Anceau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.