Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Retentissement osseux du traitement substitutif à long terme par la PTH recombinante (1-34) chez les patients adultes avec une hypoparathyroïdie évalué par scintigraphie - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.080 
R. Fischler, Dr a, , A.L. Lecoq, Dr b, F. Besson, Dr b, K. Briot, Dr c, S. Salenave, Dr b, C. Goujart, Pr b, S. Leboulleux, Dr d, E. Carreira, Dr b, L. Bricaire, Dr c, C. Chabrolle, Dr e, B. Corvilain, Pr a, C. Philippe, Pr b, A. Linglart, Pr b, G. Grimon, Dr b, P. Kamenicky, Pr b
a Hôpital Erasme, Bruxelles, Belgique 
b Hôpital Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre, France 
c Hôpital Cochin, Paris, France 
d Institut Gustave Roussy, Villejuif, France 
e Pôle Santé Léonard de Vinci, Chambray-Lès-Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La PTH recombinante (1-34) est utilisée en France hors AMM chez les patients avec une hypoparathyroïdie rebelle aux traitements conventionnels. Cependant, le retentissement osseux de ce traitement substitutif administré à long terme n’est pas bien connu.

Objectif

Déterminer le retentissement squelettique du traitement chronique par la PTHr (1-34) chez les patients avec une hypoparathyroïdie.

Design

Étude prospective mono-centrique. Les patients traités depuis>2 ans ont réalisé une scintigraphie osseuse au Tc-99m MDP avec image corps entier précoce.

Résultats

25 patients ont été traités par la PTHr (1-34) pendant une durée médiane de 29 [IQR 25–75 : 12–60,5] mois. Leur calcémie médiane était de 2,08 [IQR 25–75 : 2–2,21] mmol/L, indicative d’un bon contrôle calcique. Dix-sept patients ont reçu la PTHr (1-34) depuis>2 ans, dont 4 ont développé des douleurs ostéoraticulaires diffuses. La scintigraphie osseuse, réalisée chez 14 patients, a révélé chez 7 (50 %) patients une hyperfixation osseuse ressemblante à l’image d’un « super bone scan » habituellement observée dans l’hyperparathyroïdie. L’hypermétabolisme osseux n’était pas associé à la douleur mais s’accompagnait d’une élévation de phosphatases alcalines (p<0,05). Chez 3 patients le traitement a été interrompu et la scintigraphie osseuse s’est normalisée après un an.

Conclusion

Le traitement à long terme par la PTHr (1-34) peut induire une stimulation anormale des cellules osseuses malgré un contrôle adéquat de l’hypocalcémie, probablement en raison de la pharmacocinétique du médicament. La scintigraphie osseuse peut être utile pour détecter l’hyperparathyroïdie iatrogène chez les patients recevant rhPTH (1-34) à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 158 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risque de réintervention après parathyroïdectomie unique : analyse de 13247 interventions consécutives réalisées de 2011 à 2016
  • G. Donatini, C. Marciniak, X. Lenne, G. Clement, A. Bruandet, F. Sebag, E. Mirallié, M. Mathonnet, L. Brunaud, J.C. Lifante, C. Tresallet, F. Menegaux, D. Theis, F. Pattou, R. Caiazzo
| Article suivant Article suivant
  • Impact gonadotrope et ovarien du syndrome de Cushing (SC) chez 74 patientes d’âge pré-ménopausique
  • C. Rafenombolatiana, J. Sarfati, S. Trabado, S. Salenave, J. Guechot, S. Cristin-Maitre, J. Young

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.