Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Déclin précoce de la fonction sertolienne pendant la puberté chez les adolescents en surpoids et obèses - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.084 
S. Rérat a, , N. Lahlou, Dr b, R. Coutant, Pr a, J. Amsellem-Jager, Dr a
a CHU Angers, Angers, France 
b CHU Cochin, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Chez les hommes adules obèses, des altérations du sperme et de la fonction sertolienne ont été décrites. Le moment où cette dysfonction apparaît n’est pas bien précisé. L’objectif de notre étude était d’évaluer la puberté et les productions hormonales pubertaires chez les garçons obèses.

Méthode

Trois-cent-cinquante-et-un enfants et adolescents obèses ont été pris en charge entre 2006 et 2019 au CHU d’Angers. Ils ont tous bénéficié de façon transversale d’un examen clinique, incluant la détermination du stade de Tanner, et de mesure de la FSH, LH, AMH, inhibine B, testostérone. Ces mesures ont été comparées à celles obtenues chez 358 adolescents non obèses, appariés pour l’âge et/ou le stade pubertaire.

Résultats

Les valeurs d’inhibine B augmentaient avec l’âge et le stade pubertaire jusqu’au stade G2, puis restaient stables ensuite, n’augmentant plus. Ces valeurs étaient similaires à celles des enfants non obèses de stade G1 avant 9 ans, puis étaient significativement inférieures ensuite. Les valeurs de testostérone augmentaient durant la puberté, mais étaient significativement plus basses que celles des garçons non obèses à partir du stade G4 et de 14,5 ans. Les valeurs d’AMH diminuaient progressivement avec la puberté, comme chez les garçons non obèses, mais étaient significativement plus basses à partir de l’âge de 14,5 ans.

Conclusion

Nous avons observé un déclin de la fonction sertolienne dès les premiers stades de la puberté chez les adolescents obèses, précédant un déclin de la fonction leydigienne. Ces altérations pourraient contribuer au déclin de la fertilité chez les hommes obèses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 160 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Douze nouveaux variants rares de MKRN3 identifiés chez 76 patients avec puberté précoce centrale isolée
  • C. Delcour, L. Drira, D. Chevenne, N. De Roux
| Article suivant Article suivant
  • L’hormone anti-Müllerienne a-t-elle une place dans la prise en charge de l’azoospermie ? Étude monocentrique dans une large cohorte de 134 patients
  • H. Benderradji, J. Prasivoravong, F. Marcelli, A.L. Barbotin, C. Marchetti, S. Catteau-Jonard, C. Guittard, A. Villers, P. Pigny, C. Leroy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.