Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Insuffisance surrénalienne chronique et infection par le COVID-19 - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.174 
N. Grandgeorge , M.P. Aussibal, C. Saintherant, A. Geslot, Dr, P. Caron, Pr, A. Bennet, Dr, S. Grunenwald, Dr, D. Vezzosi, Pr
 Centre Hospitalier Universitaire, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Contexte

Au cours de l’épidémie de COVID-19, les questions des patients insuffisants surrénaliens chroniques (ISC) sur leur risque de contracter le COVID-19 étaient nombreuses.

Objectif

Évaluer, dans un groupe de patients ISC, la fréquence de l’infection au COVID-19 ainsi que le niveau d’anxiété par rapport à la crise sanitaire.

Patients et méthodes

Étude descriptive, monocentrique, ayant proposé un questionnaire téléphonique du 21/04/2020 au 11/05/2020, aux 121 patients ISC ayant participé à un programme d’éducation thérapeutique sur l’ISC. Ce questionnaire standardisé évaluait la présence d’un diagnostic d’infection au COVID-19 ou d’une symptomatologie compatible, ainsi que le niveau d’anxiété sur la situation sanitaire.

Résultats

96 patients (60 % de femmes), insuffisants surrénaliens (49,5 % périphérique), âgés de 50±16,5 ans, ont répondu au questionnaire. 56 patients (58,3 %) présentaient des facteurs de risque de développer une infection sévère au COVID-19 : obésité (n=23 ; 24 %), diabète (n=9 ; 9,4 %), pathologie pulmonaire (n=20 ; 21 %), hypertension artérielle (n=21 ; 22,1 %), âge>70 ans (n=7 ; 7,2 %). Aucun patient n’a contracté d’infection avérée au COVID-19, 14 patients (14,7 %) ont eu une symptomatologie compatible spontanément résolutive sans hospitalisation. Le niveau d’anxiété était à 3,8±2,8/10, et était majoré par l’ISC chez 36 patients (38,2 %). Cette anxiété a justifié 34,6 % des adaptations de traitement (9/26). Aucune décompensation surrénalienne aiguë n’a été rapportée.

Conclusion

L’insuffisance surrénalienne chronique ne semble pas être un facteur de risque d’infection sévère au COVID-19. Elle majore en revanche l’anxiété des patients par rapport à la crise sanitaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 206 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact du confinement lié au COVID-19 chez les adultes présentant un syndrome de Prader-Willi
  • H. Mosbah, M. Coupaye, M. Tauber, F. Jacques, K. Clément, J.M. Oppert, C. Poitou
| Article suivant Article suivant
  • L’étomidate à faibles doses est un traitement sûr et efficace du syndrome de Cushing sévère
  • S.M. Constantinescu, N. Driessens, A. Lefebvre, R. Furnica, B. Corvilain, D. Maiter

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.