Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Incidence élevée d’insuffisance anté-hypophysaire après radiothérapie cérébrale pour méningiomes de la base du crâne : une étude rétrospective de 52 cas - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.182 
P. Raymond a, , T. Cuny, Dr b, M. Klein, Pr a, O. Klein, Pr a, J. Salleron c, V. Bernier-Chastagner, Dr c
a CHRU de Nancy, Nancy, France 
b AP-HM, Marseille, France 
c Institut de cancérologie de Lorraine, Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Compte tenu d’un abord chirurgical complexe, la radiothérapie cérébrale est souvent proposée en première intention dans le traitement des méningiomes de la base du crâne. Peu d’études à ce jour ont évalué le risque d’insuffisance anté-hypophysaire induit par ce traitement pour ce type de tumeur, représentant la majorité des tumeurs bénignes du système nerveux central.

Matériels et méthodes

52 adultes présentant un méningiome de la base du crâne et traités par radiothérapie cérébrale par modulation d’intensité (IMRT) ont été inclus entre 1978 et 2014. Une évaluation de chaque stimuline hypophysaire et des hormones périphériques fut réalisée avant et annuellement après radiothérapie, jusqu’en mai 2019. Compte tenu de sa proximité, l’hypophyse était considérée comme un organe à risque et la dose moyenne reçue était évaluée.

Résultats

L’âge moyen au diagnostic était de 56±14 ans. 60 % des patients présentaient au moins deux déficits anté-hypophysaire 10 ans après traitement. La proportion de patients atteints d’insuffisance gonadotrope, thyréotrope, corticotrope, somatotrope ainsi que d’hyperprolactinémie, était respectivement de 37 %, 28 %, 18 %, 15 % et 13 %. En analyse multivariée, une dose à l’hypophyse≥50Gy et/ou une taille de méningiome≥40mm augmentaient significativement le risque d’insuffisance anté-hypophysaire.

Conclusion

La radiothérapie cérébrale dans le traitement des méningiomes de la base du crâne est corrélée à un haut risque d’insuffisance anté-hypophysaire. L’augmentation du risque de morbi-mortalité en cas de déficit hypophysaire justifie un traitement substitutif pour éviter toute complication, et un suivi au long cours apparaît donc nécessaire, de par son apparition tardive (60 % après 10 ans).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 210 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Devenir des mères et des enfants en cas de maladie de Cushing pendant ou avant grossesse
  • C. Hochman, D. Vezzosi, S. Salenave, V. Kerlan, C. Briet, A. Bachelot, S. Palle-Defille, S. Hadjadj, F. Castinetti, D. Drui
| Article suivant Article suivant
  • Quel est l’intérêt de la surveillance par IRM hypophysaire des patients présentant une acromégalie traitée au long cours par analogues de la somatostatine (SMSa) de première génération ?
  • N. Grandgeorge, G. Barchetti, S. Grunenwald, F. Bonneville, P. Caron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.