Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les facteurs influençant le gain statural chez les enfants avec un déficit en GH (À propos de 40 cas) - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.191 
H. Marhari, Dr a, , M. Imaouen, Dr a, H. Salhi, Pr b, H. El Ouahabi, Pr b
a Service d’Endocrinologie, Diabétologie et de Nutrition de CHU Hassan II Fès, Fès, Maroc 
b Service d’Endocrinologie, Diabétologie et de Nutrition de CHU Hassan II Fès/Épidémiologie et recherche en sciences de la santé, USMBA, Fès, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Le retard statural (RT) est un motif fréquent de consultation en endocrinologie dont l’étiologie endocrinienne représente moins de 10 %. Un traitement par GH recombinante améliore le pronostic statural, cependant plusieurs facteurs peuvent affecter ce pronostic, d’où l’idée d’analyser les facteurs influençant le gain statural sous traitement par GH recombinante.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive et analytique portant sur les dossiers des patients suivis et traités pour déficits en GH au service d’Endocrinologie de Fès, pendant une période de 09 ans.

Résultats

40 enfants étaient colligés avec un âge moyen de 13±3,7 ans, une prédominance masculine, un RS moyen de −2,92±0,76 DS, et un âge osseux de 10,5±2,8 ans en moyenne. Tous ces enfants étaient traités par la GH recombinante, la dose moyenne initiale : 0,034±0,012UI/kg avec un gain statural estimé à 1,4±0,5cm après 3 mois ; 3,6±0,8cm après 6mois et 7,42±2,8cm après une année. Le gain statural après le traitement par GH était corrélé à l’âge osseux avant le début du traitement (p=0,014), à la dose thérapeutique initiale (p=0,019) et à l’âge jeune au début de traitement, sans corrélation avec la taille avant le traitement (DS) (p=1) ni avec le degré de la réponse aux tests de stimulation (p=0,11).

Discussion

Le RSP est une pathologie fréquente d’où l’intérêt d’une surveillance régulière de la courbe de croissance pour dépister et traiter tôt un RSP afin d’obtenir des résultats meilleurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 213 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les facteurs pronostiques de rémission de la maladie de Cushing après chirurgie hypophysaire
  • S. Belkacem, M. Semrouni, S. Mimouni
| Article suivant Article suivant
  • L’effet de l’hyperprolactinémie et son traitement sur le syndrome métabolique à propos de 95 cas
  • L. Bouabdellaoui, F.Z. Melki, H. Salhi, H. El Ouahabi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.