Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’effet de l’hyperprolactinémie et son traitement sur le syndrome métabolique à propos de 95 cas - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.192 
L. Bouabdellaoui, Dr , F.Z. Melki, Dr, H. Salhi, Pr, H. El Ouahabi, Pr
 Service d’endocrinologie, diabétologie, maladies métaboliques et nutrition, CHU Hassan II, Fès, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La prolactine est soumise à une régulation inhibitrice par le contrôle inhibiteur permanent de la dopamine, cette suppression a été proposée comme mécanisme potentiel responsable de la prise du poids et des anomalies métaboliques. L’objectif de notre travail est de déterminer l’effet de l’hyperprolactinémie et son contrôle sur le syndrome métabolique (SM).

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, portant sur des patients suivis pour un prolactinome, et étalée sur 3 ans et demi. Les paramètres du SM ont été évalués au moment du diagnostic et après 24 mois du traitement médical. Le SM était retenu selon les critères de la FID2009.

Résultat

95 patients ont été recensés, l’âge moyen des patients était de 33,98±9,08 ans avec une nette prédominance féminine [le sexe ratioF/H=2,16], l’IMC moyen était de 22,66±6,22Kg/m2, le tour de la taille moyen était de 87,22±13,76cm, 63,33 % des patients avaient SM. Tous les patients étaient mis sous des agonistes dopaminergiques : 12,63 %des cas sous bromocriptine et 87,36 %des cas sous cabergoline avec une dose moyenne de7,5mg par jour, et de 2mg par semaine respectivement. Au bout de 24mois du traitement médical, la diminution de la prévalence du SM était remarquable (p=0,04). Cet effet était plus remarquable aussi bien sur la graisse viscérale (TT) et le profil lipidique, ainsi que sur les troubles de la régulation glucidique.

Discussion

L’HPL favorise les altérations métaboliques, le contrôle de l’excès de prolactine par les agonistes dopaminergiques est nécessaire pour induire une perte du poids et améliorer le profil métabolique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 213-214 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les facteurs influençant le gain statural chez les enfants avec un déficit en GH (À propos de 40 cas)
  • H. Marhari, M. Imaouen, H. Salhi, H. El Ouahabi
| Article suivant Article suivant
  • Chiasmapexie pour syndrome de la selle vide secondaire : cas rapportés et revue de la littérature
  • T. Graillon, T. Passeri, M. Meyer, M. Labidi, H. Dufour, S. Froelich

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.