Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Craniopharyngiomes chez l’Homme : expérience du Centre de Référence des Maladies Rares de l’Hypophyse HYPO - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.203 
P. Riche, Dr a, T. Cuny, Dr b, , F. Albarel, Dr b, D. Figarella-Branger, Pr c, T. Graillon, Dr d, I. Morange, Dr b, T. Brue, Pr b, H. Dufour, Pr d
a Service d’Endocrinologie - Hôpital Saint Joseph, Marseille, France 
b Aix Marseille Université, Inserm U1251, MMG Marseille–Assistance Publique Hopitaux de Marseille–CRMR HYPO- Service d’endocrinologie, Marseille, France 
c Aix Marseille Université–Assistance Publique Hopitaux de Marseille–Laboratoire d’anatomopathologie, Marseille, France 
d Aix Marseille Université, Inserm U1251, MMG Marseille–Assistance Publique Hopitaux de Marseille–CRMR HYPO- Service de neurochirurgie, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les craniopharyngiomes définissent des tumeurs bénignes de la base du crâne mais adhérentes au structures cérébrales adjacentes. Une prise en charge chirurgicale représente l’option thérapeutique préférentielle mais expose le patient à d’importantes comorbidités (syndrome thalamique, insuffisance hypophysaire). Nous rapportons l’expérience du Centre de Référence des Maladies Rares de l’Hypophyse HYPO.

Materiel et méthodes

89 patient(e)s opéré au CHU de Marseille entre 1987 et 2020 furent inclus dans ce recueil rétrospectif. Tous les patient(e)s avaient été évalué(e)s sur le plan hormonal et à l’imagerie (TDM/IRM) avant, après chirurgie (1 mois) et au dernier suivi (LFU).

Résultats

Deux pics d’incidence étaient retrouvés, 10-18 ans et 41-60 ans avec un suivi moyen de 83 mois. L’IMC moyen au diagnostic était de 26kg/m2 (17-46) et le syndrome tumoral dominait le mode de présentation (76 %). Au diagnostic ≥1 déficit antéhypophysaire était retrouvé chez 70 % des patients. Seul 9 % avait un diabète insipide. Une chirurgie partielle fut réalisée dans 65 % des cas. 49 % des patients ont récidivé et furent candidat à une thérapie multimodale. Au LFU, 71 % des patients présentait un diabète insipide et seulement 2/89 patients n’avait pas de déficit antéhypophysaire, l’IMC moyen augmentait significativement de 1,8kg/m2. En analyse multivariée, la précocité du diagnostic, le stage IRM selon Puget, une chirurgie partielle étaient les principaux facteurs de risque de récidive identifiés. Au total, la prise en charge des craniopharyngiomes relève de centre expert et se solde toujours par une prévalence élevée d’insuffisance hypophysaire post-opératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 217 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les troubles de la glycorégulation chez les femmes présentant un hypogonadisme : à propos de 89 cas
  • M. Ben Souda, F. Amziane, H. Salhi, H. El Ouahabi
| Article suivant Article suivant
  • Troubles métaboliques et risque cardiovasculaire au cours des prolactinomes
  • A. Zargni, I. Oueslati, C. Besrour, F. Chaker, N. Khessairi, W. Grira, M. Yazidi, M. Chihaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.