Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement ablatif par iode radioactif à 740MBq (20mCi) des cancers thyroïdiens à faible risque de récidive : cohorte prospective au CHRU de Besançon - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.211 
P. Combaud
 CHRU J Minjoz, Besançon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le traitement par Iode 131 des cancers thyroïdiens à faible risque de récidive est un traitement à visée ablative. Son bénéfice n’est pas prouvé. De faibles doses sont recommandées. Nous avons étudié une cohorte de patients présentant ce type de cancer pour lesquels un traitement ablatif par iode 131 de 740MBq (20mCi) a été administré en ambulatoire. La dose était administrée au CHRU de Besançon. Les critères d’inclusion étaient la majorité, un carcinome thyroïdien de faible risque, bien différencié (papillaire ou folliculaire), de stade TNM post opératoire pT1 multifocal, pT1b (>10mm), pT2, N0 ou NX, Mo ou MX, toutes autres situations où la RCP a décidé de la délivrance d’une dose d’iode ablative de 740MBq (20mCi) (histologie trabéculaire/BRAF+extension extra thyroïdienne microscopique/extension ganglionnaire minime). L’ablation thyroïdienne était définie par l’obtention d’un taux de thyroglobuline stimulée par rhTSH à 6 mois de l’administration de l’iode inférieur à la limite de quantification du kit de dosage. Entre 2012 et 2018, 123 patients ont reçu 740MBq (20mCi) après thyroïdectomie. 116 patients ont pu être évalués. L’ablation était obtenue pour 59 % des patients. En utilisant le critère de Tg stimulée>1ng/ml, recommandé actuellement, l’ablation était obtenue chez 86,2 % des patients. La « mini dose » de 740MBq (20 mCi) permet l’ablation thyroïdienne chez les patients présentant un cancer de la thyroïde différencié à faible risque de récidive. Cette mini dose est administrable en ambulatoire et permet une économie de coût (rapport de 3) en comparaison à une dose plus importante, en chambre plombée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 220 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thyrotoxicose au cours d’un traitement par midostaurine : un nouveau mécanisme physiopathologique
  • S. Roumeau, C. Bulai-Livideanu, P. Caron
| Article suivant Article suivant
  • Hypoglycémies auto-immunes par syndrome de Hirata
  • M. Fichet, B. Moreau, L. Peltier, M. Bichali Alroumani, C. Derrien, I. Guilhem

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.