Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cancer différencié de la thyroïde chez l’enfant : à propos de 42 cas (expérience du service de médecine nucléaire CHU Tlemcen) - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.214 
M. Ridouh, Dr , A. Zemalache, Dr, S. Merad, Dr, A. Medjahedi, Pr
 Centre Hospitalo-Universitaire Dr Tidjani Damerdji, Tlemcen, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Étudier les particularités du cancer différencié de la thyroïde (CDT) chez l’enfant essentiellement d’un point de vue thérapeutique et pronostique.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective à propos de 42 enfants (<16 ans) ayant présenté un CDT colligés dans notre service entre 2000 et 2019.

Résultats

L’âge moyen est de 12 ans (8-15 ans) avec une prédominance féminine (31F/11H). Le mode révélateur a été : un nodule thyroïdien dans 81 % cas, une adénopathie cervicale dans 5 % cas et une dysthyroïdie dans 14 % cas. Une thyroïdectomie totale est réalisée chez tous les patients dont 24 avec curage ganglionnaire. Le carcinome papillaire 79 %, vésiculaire 21 %. La plupart patients ont bénéficié de l’irathérapie à 1,85 GBq. Les métastases pulmonaires sont révélées chez 11 Cas. L’évolution est favorable chez plus de 70 % des patients.

Discussion

Le CDT est une maladie rare chez l’enfant (0,3 à trois cas par an et par millions). Il s’agit d’un cancer papillaire bien différencié dans 90 % des cas. Les métastases pulmonaires restent fréquentes et prennent l’aspect d’une miliaire isotopique au balayage du corps entier mais l’évolution est généralement très satisfaisante comme en témoignent les résultats de notre étude. L’iode 131 permet d’obtenir un nettoyage des reliquats thyroïdiens et des métastases pulmonaires iodofixantes. Il est d’autant plus efficace que ces métastases sont de plus petites dimensions et non visualisées par les examens morphologiques. La chirurgie complète doit rester prioritaire dans le traitement des résidus tumoraux supra-centimétriques afin d’optimiser le traitement par irathérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 221 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risques de dysthyroïdies sous immunothérapie chez les patients traités pour un mélanome métastatique
  • E. Jali, A. Frelau, T. Lesimple
| Article suivant Article suivant
  • Myosite paranéoplasique révélatrice d’un cancer anaplasique thyroïdien : à propos d’un cas
  • M. Lemaitre, J. Corli, F. Toullet, M.C. Vantyghem, C. Do Cao, A. Jannn

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.