Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Reprise pondérale excessive après un an de traitement médical de la maladie de Basedow - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.217 
B. Nganga-Bileckot , H. Champion, Dr
 CHU de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La maladie de Basedow est associée à des variations pondérales. Une perte de poids est généralement constatée au diagnostic dans le contexte d’hyperthyroïdie. La reprise pondérale sous traitement est variable selon les patients. L’objectif de cette étude est d’identifier la proportion de patient dont la reprise pondérale est excessive à un an de traitement médical de la maladie de Basedow et les facteurs qui y sont associés.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective menée au CHU de TOURS incluant des patients de 18 à 75 ans suivis pour une maladie de Basedow. La reprise pondérale à un an de traitement par anti thyroïdien de synthèse était jugée excessive si le poids à 1 an était supérieur au poids de forme d’au moins 5 %.

Résultats

62 patients ont été inclus. Vingt et un patients (34 %, IC95 [0,22 ; 0,46]) avaient une reprise pondérale excessive à un an d’en moyenne 10,6 % (6,8kg) de plus que le poids de forme rapporté avant la maladie. La reprise pondérale excessive était associée à une perte de poids moyenne au diagnostic (4,5 %) significativement (p<0,01) plus faible que dans le reste de l’échantillon (9,8 %).

Conclusion

À un an de traitement par ATS de la maladie de Basedow, une reprise pondérale excessive est observée chez 34 % des patients. Le principal facteur associé à cette reprise pondérale excessive est une faible variation pondérale constatée au diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 222 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact du jeune du mois de Ramadan sur l’équilibre thérapeutique des patients suivis pour hypothyroidie
  • M. Drissi Oudghiri, I. Motaib, S. El Amari, A. Chadli
| Article suivant Article suivant
  • Particularités cliniques de l’hypothyroïdie chez le sujet âgé : étude comparative
  • I. Rachdi, F. Daoud, H. Zoubeidi, M. Somai, B. Ben Dhaou, Z. Aydi, F. Boussema

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.