Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact du jeune du mois de Ramadan sur l’équilibre thérapeutique des patients suivis pour hypothyroidie - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.216 
M. Drissi Oudghiri, Dr , I. Motaib, Pr, S. El Amari, Pr, A. Chadli, Pr
 Université Mohamed VI des sciences de la santé, Hopital Cheikh Khalifa Bin Zayd Al Nahyan, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

L’hypothyroïdie, pathologie chronique nécessitant un traitement à long terme. L’absorption de L-thyroxine interfère avec la prise de repas. Il y a une modification des horaires de repas au cours du mois de Ramadan. L’objectif de notre étude est de voir l’impact du jeun sur l’équilibre thérapeutique.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective ayant inclus tous les patients suivi pour hypothyroïdie sous lévothyroxine ayant consulté durant la période pré-Ramadan 2019, étant en euthyroïdie. Nous avons évalué l’impact sur la TSH us 6 semaines après la fin du mois de Ramadan. Ont été exclu les patients ayant une hypothyroïdie secondaire à une thyroïdectomie pour cancer. Nous avons évalué l’observance thérapeutique en se basant sur le questionnaire de Morisky.

Résultats

Nous avons colligé 65 patients. Le sexe ratio H/F étant 10. L’âge moyen est 50,8 ans. Durant le mois de Ramadan, l’observance thérapeutique était bonne dans 78 % des cas, moyenne dans 12 % et mauvaise dans 9 % des cas. Nous avons perdu de vue 13 % de nos patients. 51 % des patients ont pris le traitement avant le repas de rupture du jeun et 49 % l’ont pris avant le repas de l’aube. En post-Ramadan, 85 % des patients sont restés en euthyroïdie, 7 % en hyperthyroïdie et 8 % en hypothyroïdie.

Discussion

Le jeune du mois de Ramadan entrave l’observance thérapeutique chez les hypothyroïdiens. Un patient sur quatre avait des difficultés à observer le traitement. C’est un facteur de déséquilibre hormonal tel que constaté dans notre étude, d’où l’intérêt d’un suivi et d’une éducation thérapeutique spécifique des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 222 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Myosite paranéoplasique révélatrice d’un cancer anaplasique thyroïdien : à propos d’un cas
  • M. Lemaitre, J. Corli, F. Toullet, M.C. Vantyghem, C. Do Cao, A. Jannn
| Article suivant Article suivant
  • Reprise pondérale excessive après un an de traitement médical de la maladie de Basedow
  • B. Nganga-Bileckot, H. Champion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.