Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La néphropathie diabétique sans albuminurie chez le diabétique de type 2 - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.322 
H. Marhari, Dr a, , M. Bensouda, Dr a, H. Salhi, Pr b, H. El Ouahabi, Pr b
a Service d’Endocrinologie, Diabétologie et de Nutrition de CHU Hassan II, Fès, Maroc 
b Service d’Endocrinologie, Diabétologie et de Nutrition de CHU Hassan II Fès/Épidémiologie et recherche en sciences de la santé, USMBA, Fès, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

La néphropathie diabétique (ND) est la première cause d’insuffisance rénale terminale, dont le dosage de l’albuminurie est un élément essentiel pour son diagnostic ; cependant certains patients peuvent présenter une diminution du débit de filtration glomérulaire (DFG) sans microalbuminurie associée.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective descriptive et analytique, portant sur les dossiers des patients diabétiques de type 2 hospitalisés et suivis dans le service d’Endocrinologie du CHU Hassan II sur une période de 09 ans ; les données cliniques et biologiques ont permis un calcul des clairances par méthodes MDRD et CKD-EPI, une microalbuminurie est considérée comme positive si >30mg/24h sur 2 prélèvements à 03 mois d’intervalle avec un ECBU concomitant stérile.

Résultats

Parmi les 873 patients diabétiques de type 2 enregistrés, 41 % présentaient une néphropathie diabétique, dont 41,4 % avaient une microalbuminurie des 24heures positive. Chez les 58,8 % patients avec une néphropathie sans albuminurie : la moyenne de la clairance de créatinine était de 57,48±18 ; la moyenne d’HbA1c était de 11,6±3 % ; l’HTA était présente chez 76,81 % des cas ; la dyslipidémie chez 61,25 % des cas et la rétinopathie diabétique (RD) chez 41,5 % des cas ; l’étude analytique conclue à une corrélation statistiquement significative entre la néphropathie diabétique sans microalbuminurie et la présence de l’HTA ainsi qu’avec la présence de la RD, la dyslipidémie, et le déséquilibre glycémique (p<0,001).

Discussion

Une néphropathie sans microalbuminurie est une catégorie rare dont la fréquence est en augmentation et en corrélation avec la présence des autres facteurs de risque cardiovasculaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 262 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les infections urinaires à entérobactéries sécrétrices des bêta-lactamases à spectre élargi chez les diabétiques
  • R. Bougossa, W. Marrakchi, I. Kooli, H. Ben Brahim, A. Toumi, A. Aouam, M. Chakroun
| Article suivant Article suivant
  • L’HbA1c dans le diagnostic de la dysglycémie
  • S. Belkacem, M. Semrouni, S. Mimouni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.