Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Relation entre l’activité sportive et la fréquence des hypoglycémies chez le diabétique de type 1 - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.324 
M. Chiboub, Dr a, H. Kandara, Dr b, , R. Gharbi, Dr b, Z. Jenouiz, Dr a, M. Jemel, Pr b, I. Kammoun, Pr b
a Institut National de Nutrition et de Technologie Alimentaire Tunis Département d’endocrinologie, Tunis, Tunisie 
b Institut National de Nutrition et de Technologie Alimentaire Tunis Département d’endocrinologie, Université Tunis El Manar, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’activité sportive bien que très bénéfique pour le diabétique de type 1 (DT1) elle peut exposer à un risque d’hypoglycémie.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude descriptive observationnelle transversale sur une période de quatre mois incluant 35 patients DT1 pratiquant une activité sportive régulière.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 21,66±7,8 ans avec des extrêmes de 14 et 46 ans. La prédominance masculine était nette avec un sexe ratio de 2,5. La durée moyenne d’évolution du diabète était de 8,49±6,08 années. L’HbA1c moyenne était de 9,76±1,77 % avec des extrêmes de 6,4 et 14,5 %. Le nombre moyen d’hypoglycémies par semaine était de 1,89±1,49 avec des extrêmes de 0 et 6 hypoglycémies par semaine. Dans le groupe des patients présentant des hypoglycémies, l’âge moyen et la durée du diabète ont été significativement plus élevés (p respectivement à 0,016 et 0,038), mais l’analyse multi variée a trouvé une liaison positive et statistiquement significative entre l’hypoglycémie pendant le sport et l’aide des parents, la non disposition d’un lecteur de GAD et la survenue d’hypoglycémies en dehors du sport. Par contre le type d’insuline, le nombre d’injections par jour, la pratique ou non de l’insulinothérapie fonctionnelle et l’intensité de l’activité sportive n’ont pas été associés à l’hypoglycémie.

Conclusion

Le sport est important pour la qualité de vie des diabétiques de type 1, l’éducation concernant la planification de cette activité est obligatoire pour éviter la cétose et les hypoglycémies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 262 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’HbA1c dans le diagnostic de la dysglycémie
  • S. Belkacem, M. Semrouni, S. Mimouni
| Article suivant Article suivant
  • La vitamine D comme alternative thérapeutique dans le diabète juvénile de type 2 : nos résultats prometteurs
  • M. Gaddas, R. Kebaili, I. Kacem, M. Salaani, J. Maatoug, I. Latiri, L. Boughamoura

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.