Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet de l’insulinothérapie fonctionnelle sur le risque de survenue des complications aiguës du diabète - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.335 
M. Madhbouh, Dr a, , K. Ounaissa, Dr b, N. Alaya, Dr a, I. Hadfi, Dr a, O. Berriche, Pr c, H. Jamoussi, Pr c, C. Amrouche, Pr b, A. Gamoudi c
a Institut national de nutrition, Tunis, Tunisie 
b Institut national de nutrition, Service des consultations externes, Tunis, Tunisie 
c Institut national de nutrition service A, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’insulinothérapie fonctionnelle (IF) est une méthode thérapeutique anticipatrice qui vise à se rapprocher le plus possible de l’insulinosécrétion physiologique. Plusieurs études ont montré ses bénéfices sur l’équilibre glycémique et sur le risque des complications aiguës. Notre objectif était d’évaluer l’impact de l’IF sur le risque de survenue des hypoglycémies et des cétoses diabétiques dans un groupe de diabétiques de type 1. Étude rétrospective, longitudinale menée auprès de 30 patients diabétiques type 1 ayant bénéficié d’une insulinothérapie fonctionnelle, au service « A » de diabétologie et de maladies nutritionnelles. L’interrogatoire nous a permis de recenser les épisodes des hypoglycémies et de décompensations cétosiques un an avant l’application de l’IF et trois mois après. L’âge moyen était de 21,83±7,95 ans. Plus du tiers de la population (37 %) étaient des adolescents. L’ancienneté moyenne du diabète était de 7,23±6,02 ans. Le pourcentage de patients ayant eu moins d’un épisode d’hypoglycémies mineures par mois est passé de 13 % avant IF à 50 % après (p=0,001). Le tiers des patients (33 %) a eu des hypoglycémies sévères dans l’année qui a précédé l’hospitalisation contre seulement 7 % après (p=0,21) et 50 % ont rapporté des hypoglycémies nocturnes avant IF versus 20 % après (p=0,12). La moitié des patients ont présenté des décompensations cétosiques avant application de l’IF contre 10 % après (p=0,002). Dans notre étude, l’application de l’IF était associée à une réduction du risque des complications aiguës du diabète.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 266 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diabète induit par l’alpelisib, un inhibiteur de la phosphatidyl-inositol-3 kinase (PI3 K) : à propos de deux cas
  • K. Chafai, H. Bouhariche, J. Ezenfis, A. Penfornis
| Article suivant Article suivant
  • Étude des gènes des Glutathion S-transférases chez des patients atteints de diabète mitochondrial
  • R. Ghorbel, R. Ghorbel, M. Mnif, M. Abid, L. Ammar Keskes, F. Fakhfakh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.