Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rectocolite hémorragique et hypophysite : simple association ? - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.397 
E. Bouillet , C. Duhamel, H. Hoth-Guechot, Dr, L. Humbert, Dr, M.C. Vantyghem, Pr, F. Kohler, Pr
 Service d’endocrinologie–diabétologie–nutrition et maladies métaboliques, hôpital Claude-Huriez, CHRU de Lille, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’hypophysite granulomateuse est une pathologie rare dont le diagnostic difficile s’appuie sur l’anatomopathologie. Nous rapportons le premier cas de la littérature, l’associant à une rectocolite hémorragique (RCH) dans un contexte de post-partum.

Observation

Madame M., âgée de 28 ans, ayant comme principal antécédent une RCH compliquée d’une colite aiguë grave traitée par colectomie totale. Elle est admise aux urgences 1 semaine après l’accouchement pour une aggravation des céphalées, évoluant depuis la fin de grossesse, avec apparition de troubles visuels. L’IRM cérébrale objective une volumineuse masse de 22mm intra- et suprasellaire, avec compression du chiasma optique, en faveur d’un macroadénome. L’exploration hormonale révèle une insuffisance corticotrope isolée. Le bilan neuro-ophtalmologique objective une baisse de l’acuité visuelle à 2/10 à droite avec hémianopsie bitemporale, imposant la réalisation en urgence d’une exérèse neurochirurgicale. À notre surprise, l’anatomopathologie conclut à une hypophysite granulomateuse. Le bilan étiologique réalisé élimine tuberculose, sarcoïdose, histiocytose, granulomatose avec polyangéite et syphilis. La réévaluation à distance objective une récupération visuelle complète avec diminution de la masse intra- et suprasellaire.

Discussion

L’association hypophysite granulomateuse et post-partum est rare : 2 cas ont été rapportés. Un cas associé à une maladie de Crohn a été décrit, mais aucun ne rapporte l’association entre hypophysite et RCH, confirmée ici lors de la colectomie. Si la prise en charge chirurgicale en cas d’atteinte visuelle est validée, l’indication d’une corticothérapie en urgence est souvent retenue. Encore faudrait-il évoquer l’hypophysite en préopératoire…

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 287 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Sneddon et grossesse : à propos d’un cas
  • O. Berriche, S. Arfa, J. Chelli, W. Alaya
| Article suivant Article suivant
  • Cas rare d’un panhypopituitarisme majeur révélant une selle turcique vide primitive
  • S. Hadjarab, S. Boukendoura, D. Foudil, S. Mimouni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.