Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lichen plan actinique et insuffisance hypophysaire - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.405 
M. Youssef, Pr a, , I. Lahouel, Dr a, S. Idoudi, Dr a, Y. Soua, Dr a, M. Korbi, Dr a, H. Belhadjali, Pr a, H. Marmouch, Pr b, J. Zili, Pr a
a Service de dermatologie, hôpital Fattouma-Bourguiba, Monastir, Tunisie 
b Service d’endocrinologie, hôpital Fattouma-Bourguiba, Monastir, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le lichen plan actinique (LPA) est une dermatose affichante, d’évolution bénigne, ayant pour cible les sujets jeunes vivant dans les régions ensoleillées. Elle constitue un fait clinique peu connu, rarement rapporté et de pathogénie encore mal élucidé.

Observation

Il s’agit d’une femme âgée de 44 ans aux antécédents d’insuffisance hypophysaire confirmée par un bilan hormonal et une IRM objectivant une selle turcique vide et traitée par hydrocortisone et L-thyroxine qui nous consultait pour des lésions hyperpigmentées, réticulées des pommettes évoluant depuis 18 mois. La biopsie était en faveur d’un LPA. L’association d’une photoprotection à des dermocorticoïdes a permis une amélioration au bout de 7 mois.

Discussion

Le LPA est une variété distincte du lichen plan atteignant surtout les enfants et les adolescents avec une prédilection raciale pour les orientaux. Le cadre nosologiques précis du LPA est controversé. Il se distingue du lichen plan par son siège prédominant aux zones photoexposées, par l’absence d’atteinte muqueuse, unguéale ou du cuir chevelu, par un âge de début plus jeune, par son caractère saisonnier et par l’absence de prurit et du phénomène de Koebner. Le rôle du soleil dans la pathogénie de l’affection en association à d’autres facteurs génétiques ou environnementaux a été fortement suggéré. Le diagnostic repose sur l’examen histologique. À part un cas de LPA associé à un diabète de type 1, aucune autre association n’avait été rapportée. Aucun lien apparent n’existe, mais la relation reste à définir. Le traitement repose sur des mesures de photoprotection associé à un traitement d’appoint (corticothérapie, rétinoïdes, antipaludéens de synthèse).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 290 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cutis verticis gyrata secondaire à un cas d’acromégalie : à propos d’un cas et revue de la littérature
  • L. Bouttement, E. Merlen, M. Quidet, M.C. Vantyghem, C. Cortet, A. Jannin
| Article suivant Article suivant
  • Adénomes hypophysaires chez l’adolescent : à propos de 6 cas
  • D. Ben Salah, I. Gargouri, M. Elleuch, F. Hadjkacem, K. Boujelben, M. Mnif, N. Charfi, N. Rekik, M. Abid

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.