Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thrombose artérielle survenue chez une maladie de Cushing en rémission : à propos d’un cas - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.450 
H. Faiz, Dr , N.E. Haraj, Pr, S. El Aziz, Pr, A. Chadli, Pr
 Service d’endocrinologie et maladies métaboliques, CHU Ibn-Rochd, laboratoire de neurosciences cliniques et santé mentale, faculté de médecine et pharmacie, université Hassan II, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le syndrome de cushing (SC) est une maladie à haut risque de complications thromboemboliques, expliqué par l’état d’hypercoagulabilité. Nous rapportons l’observation d’une patiente ayant présenté une thrombose artérielle des deux membres inférieurs après sa guérison.

Observation médicale

Patiente de 36 ans, sans antécédents pathologiques particuliers, suivie pour maladie de Cushing depuis 5 ans retenu cliniquement devant des signes d’hypercorticisme, un CLU élevé à 409μg/24h (2.33XN) et une ACTH à 15pmol/L pour une limite supérieur à 13,5 et radiologiquement devant un microadénome hypophysaire de 7×6mm. Le bilan d’hémostase usuel initial était normal. La patiente a bénéficié de radiothérapie stéréotaxique, compliquée d’insuffisance thyréotrope et gonadotrope mise sous substitution. Quatre ans après la radiothérapie, la patiente était en rémission avec un CLU normal à 47μg/24h. Dix mois plus tard, la patiente a présenté un tableau d’ischémie aiguë des deux membres inférieurs avec à l’angioscanner une thrombose partielle de la partie terminale de l’aorte abdominale sous rénale, étendue aux artères iliaques primitives et à l’artère iliaque externe gauche avec une occlusion de l’artère poplitée droite et de l’artère fémorale profonde gauche. La patiente a été mise sous héparinothérapie en intraveineux. Devant la non-amélioration, l’indication d’une amputation avec revascularisation a été indiquée.

Discussion

Le risque thrombogène chez les patients suivis pour syndrome de cushing se prolonge des années après la guérison du fait des anomalies vasculaires et des troubles de la coagulation. Le recours à une thrombo-prophylaxie adéquate, une mobilisation précoce et des bas de contention devrait d’être considéré en postopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 305 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apoplexie hypophysaire (AH) suite à la prise de nicardipine au cours de la grossesse
  • H.E. Mrabet, F. Boubaker, M. Belkhiri, R. Naouar, B. Zantour, W. Alaya, M.H. Sfar
| Article suivant Article suivant
  • Hyperprolactinémie et thrombose veineuse profonde : cause ou association fortuite ?
  • M. Ben Brahim, S. Daada, S.K. Taieb, S. Tahri, M. Kechida, S. Hammemi, R. Klii, I. Kochtali

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.