Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les manifestations rhumatologiques d’acromégalie : à propos de 48 cas - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.469 
S. Bichri, Dr , N.E. Haraj, Pr, S. Elaziz, Pr, A. Chadli, Pr
 Service d’endocrinologie et maladies métaboliques, CHU Ibn Rochd, laboratoire de neurosciences cliniques et santé mentale, faculté de médecine et pharmacie, université Hassan II, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’acromégalie peut se manifester par des complications rhumatologiques dégénératives très fréquentes responsables des séquelles à long terme.

Objectif de travail

Décrire les manifestations rhumatologiques de l’acromégalie.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective intéressant 48 cas d’acromégalie suivis au service d’endocrinologie CHU Ibn Rochd de 2005 à 2019. Les complications rhumatologiques ont été notées au diagnostic ou lors du suivi.

Résultats

L’âge moyen était de 49 ans (14–73), le sex-ratio : 0,33, L’ancienneté moyenne de la maladie était 7 ans et demi. Le taux d’IGF-1 moyen était 676ng/mL soit 2,88 fois la normale. Les manifestations articulaires périphériques étaient dominées par les gonalgies chez 25 malades soit 52 %. Les arthralgies diffuses étaient présentes chez 3 acromégales soit 6,25 %, la douleur des coudes chez 4 malades (8,3 %) et les arthralgies des épaules chez 2 malades (4 %). L’atteinte axiale traduite essentiellement, par des rachialgies dorsolombaires était présente chez 17 patients (35,4 %) associés à une sciatalgie unilatérale chez une malade. Les manifestations neuromusculaires, avec un syndrome de canal carpien, étaient rapportées chez 3 malades soit 6,25 %. Le bilan phosphocalcique était sans anomalie. Le taux de vitamine D moyen était 14,3ng/dL. L’ostéodensitométrie a objectivé une ostéopénie chez une malade et était normale chez le reste des malades.

Conclusion

Les manifestations ostéoarticulaires liées à l’acromégalie regroupent l’atteinte articulaire périphérique, axiale et canalaire d’où l’intérêt de les rechercher au moment du diagnostic et au cours du suivi afin de limiter leur retentissement sur le pronostic fonctionnel des malades.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 311 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La prise en charge de l’acromégalie expérience du service d’endocrinologie CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc : à propos de 48 cas
  • S. Bichri, N.E. Haraj, S. Elaziz, A. Chadli
| Article suivant Article suivant
  • Gliome des voies optiques révélé par un nystagmus
  • A. Bouzid, S. Gasri, S. Azzoug, D. Meskine, K. Bouaita

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.