Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Selle turcique vide et angio-Behçet : quelle origine des céphalées ? - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.476 
W. Baya, Dr , A. Rezgui, Dr, W. Romdhane, Dr, I. Ben Hassine, Dr, J. Anoun, Dr, A. Mzabi, Dr, F. Ben Fredj Ismail, Pr, M. Karmani, Dr, C. Laouani Kechrid, Pr
 Service de médecine interne, CHU Sahloul, Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les céphalées sont de nature et de causes très diverses. L’origine secondaire est assez fréquente. Elle inclut les causes vasculaires et non vasculaires. La TVC doit toujours être évoquée devant des céphalées chez un sujet suivi pour maladie de Behçet. Néanmoins, la découverte d’autres causes est possible.

Observation

Une jeune femme âgée de 23 ans était hospitalisée en 2017 pour prise en charge d’une thrombose veineuse (TVC) du sinus sagittal supérieur où le diagnostic d’un angio-Behçet était porté. Elle était mise sous colchicine, corticoïdes, azathioprine et anti-vitamine K. La patiente avait arrêté son traitement en 2018 avec récidive des céphalées hôlocrâniennes associées à des vertiges paroxystiques. L’imagerie avait confirmé la récidive de la TVC. En 2019, elle rapportait la récidive des céphalées associées à un flou visuel bilatéral. L’IRM cérébrale avait révélé une arachnoïdocèle intrasellaire sans signes de TVC. L’examen ophtalmologique était sans anomalies. La revue de l’interrogatoire et de l’examen n’avaient révélé de signes en faveur d’un trouble de la sécrétion hormonale. Le bilan hormonal était normal. La patiente était mise sous antalgique avec amélioration des céphalées.

Discussion

Chez notre patiente, les explorations n’avaient pas révélé de troubles hormonaux. L’origine primitive paraît la plus probable. Les céphalées peuvent s’observer dans la moitié des cas. La fréquence des troubles visuels est variable. Leur existence dans un contexte pathologique particulier doit faire rechercher des étiologies potentiellement graves nécessitant une prise en charge urgente. Néanmoins, ces symptômes peuvent être d’origines intriquées imposant un suivi régulier et attentif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 313-314 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil d’hyperglycémie nocturne révélant une acromégalie de diagnostic précoce et inattendu
  • N. Moussaid, H. Ennaifer, I. Sakka, S.S. Sanogo, L. Rocher, F. Plat
| Article suivant Article suivant
  • Recherche de la cause génétique du syndrome de Rett par l’étude du gène MECP2 chez deux patientes tunisiennes
  • R. Ghorbel, A. Rouissi, L. Keskes, F. Fakhfakh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.