Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Devant une hypothyroïdie profonde : pensez à la rhabdomyolyse ! À propos d’un cas - 30/09/20

Doi : 10.1016/j.ando.2020.07.480 
A. Halouache, Dr , A. Guerboub, Dr, H. Srifi, Dr, Y. Errahali, Dr, S. Chekdoufi, Dr, J. Isouani, Dr, A. Moumen, Dr, A. Mesmoudi, Dr, G. Belmejdoub, Pr
 Hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La myopathie thyroïdienne est souvent discrète, mais une rhabdomyolyse massive secondaire à une hypothyroïdie est un phénomène exceptionnel. Nous rapportons un cas de rhabdomyolyse sévère associée à une altération de la fonction rénale secondaire à une hypothyroïdie profonde (TSH supérieur à 500 UI/L) d’origine auto-immune.

Il s’agit d’un patient âgé de 60 ans, hypertendu depuis 3 ans, se plaignait depuis 2 ans d’une constipation chronique ayant motivé plusieurs consultations en médecine générale et en gastrologie, rebelle au traitement symptomatique, associée à une fatigabilité musculaire et des myalgies prédominantes aux racines des membres inférieurs.

L’examen clinique trouvait des signes d’infiltration myxœdémateuse et des signes d’hypométabolisme.

Le bilan biologique retrouvait des CPK totales à 1084 UI/L, des aldolases à 405 UI/L et des transaminases : ASAT à 64 UI/L et ALAT à 19 UI/L.

L’enquête étiologique n’a objectivé aucune cause classique de rhabdomyolyse.

Le bilan thyroïdien objectivait une hypothyroïdie profonde : le taux de TSHus était supérieur à 500 UI/L, la LT4 était indétectable et une insuffisance rénale avec : créatinine à 20mg/L et urée à 0,38g/L et un DFG à 36mL/min/1,73 m2.

Les anticorps anti-thyroperoxydases et anti-thyroglobuline étaient respectivement à : 36,46 UI/mL et 81,34 UI/mL.

L’échographie cervicale retrouvait une thyroïde atrophique.

L’évolution a été marquée, après traitement, par une bonne amélioration sur le plan clinique et biologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 4

P. 315-316 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cas clinique : les manifestations rhumatologiques lors de la thyroïdite d’Hashimoto
  • S. Khamal Doghri
| Article suivant Article suivant
  • Une polyglobulie révélant un nodule toxique
  • C. Kadiri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.