Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement en première intention des lésions exsudatives des cordes vocales par injection locale de corticostéroïdes en consultation : revue de la littérature - 16/10/20

Doi : 10.1016/j.aforl.2020.04.024 
R. Dassé , E. de Monès del Pujol
 Service ORL et chirurgie cervico-faciale, CHU de Bordeaux–Pellegrin, place Amélie-Rabat-Léon, 33000 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 16 October 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Des données émergentes dans la littérature rapportent l’intérêt des injections de corticoïdes dans les cordes vocales pour le traitement des lésions exsudatives des cordes vocales chez des patients éveillés au cabinet. Cette étude vise à mener une synthèse sur cette thérapeutique, d’en préciser les indications, les modalités pratiques et les résultats attendus. C’est une revue systématique de la littérature sans méta-analyse. Une revue de la littérature systématique a été réalisée de janvier 2000 à décembre 2018 sur la base de données électroniques PubMed par des mots clés pertinents. Les résultats sont que neuf articles ont été inclus. Les pathologies traitées étaient par ordre de fréquence des nodules (46,4 %), des polypes (31,7 %), des œdèmes de l’espace de Reinke (21,9 %) pour un total de 502 lésions. La molécule privilégiée était la triamcinolone acétonide en faible volume (0,1 à 0,3mL) en injection sous-muqueuse par voie trans-orale, transcutanée ou via un fibroscope à canal opérateur. Sur le plan macroscopique, le traitement a permis une réduction significative du volume de la lésion dans plus de 90 % des cas. Une amélioration significative du résultat vocal était rapportée dans toutes les études. Le taux de récidive était compris entre 4 % et 31 % ; le délai de récidive variait de 1 à 40 mois. Pour conclure, l’injection en 1re intention d’un corticostéroïde de synthèse en sous-muqueux en regard d’une lésion glottique exsudative permet d’obtenir une réduction significative du volume de la lésion et une amélioration vocale au moins transitoires. Les auteurs s’accordent à réserver ce traitement aux lésions de taille modeste et majoritairement exsudatives sans fibrose. L’injection, qui peut être réalisée en consultation, permet en particulier d’apporter une réponse thérapeutique immédiate en cas de handicap vocal et de différer une éventuelle chirurgie sous anesthésie générale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lésions exsudatives des cordes vocales, Œdème de Reinke, Nodule vocal, Polype vocal, Procédure au cabinet, Injections corticoïdes


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology : Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.