Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Interruptions médicales de grossesse pour indications maternelles: rétrospective en Normandie Occidentale (2010-2019) - 17/10/20

Induced abortions for maternal indications: retrospective study in Western Normandy between 2010 and 2019

Doi : 10.1016/j.gofs.2020.10.008 
LE Grand Camille, GS 1, 2, Huet Justine, MD 1, Dreyfus Michel, MD PhD 1, 2, Benoist Guillaume, MD PhD 1, 2,  : Pr
1 Service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction, CHU de CAEN, France 
2 Université de Caen Normandie, France 

Auteur correspondant: Service de Gynécologie Obstétrique et Médecine de la Reproduction, Avenue de la côte de nacre, 14000 Caen, FranceService de Gynécologie Obstétrique et Médecine de la ReproductionAvenue de la côte de nacreCaen14000France
Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Saturday 17 October 2020

Résumé

Introduction: Les interruptions médicales de grossesse (IMG) pour motif maternel sont autorisées en France sans limite de terme lorsque « la poursuite de la grossesse met en péril grave la santé de la femme ». La littérature sur le sujet est rare et nous avons souhaité faire un état des lieux dans notre région.

Methodes: Étude observationnelle rétrospective entre 2010 et 2019 au Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal de Normandie Occidentale.

Resultats: Trente et un cas d’IMG ont été inclus (2,5 % de l’ensemble des IMG). Au CHU de Caen elles représentaient une naissance sur 1200. Vingt-trois pourcent des IMG avaient une indication psychosociale ou psychiatrique (terme moyen = 22 SA) et 29 % une indication obstétricale en raison d’une pré-éclampsie sévère (23 SA). Enfin 48% étaient liées à une affection somatique non obstétricale dont 46% de pathologies préexistantes (terme moyen = 11 SA) le plus souvent cardiologique ou néphrologique et 54 % diagnostiquées en cours de grossesse (17 SA) dominées par les néoplasies. Elles étaient plus souvent (68%) réalisées au 2e trimestre. La naissance par les voies naturelles était plus fréquente (74% contre 26% d’aspirations endo-utérines).

Conclusion: Les contre-indications médicales strictes à une grossesse sont exceptionnelles. Le recours à l’interruption médicale de grossesse dans le cadre d’une pathologie préexistante doit rester rare, en systématisant notamment le principe de la consultation pré-conceptionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction: Termination Of Pregnancy for Maternal reasons (MTOP) are authorized in France without limit of term when "the continuation of the pregnancy puts in serious danger the health of the woman". The literature on the subject is rare and we wanted to make an inventory in our region.

Methods: Retrospective observational study between 2010 and 2019 at the Multidisciplinary Center for Prenatal Diagnosis in Western Normandy.

Results: Thirty-one cases of MTOP were included (2.5% of all TOP). At the CHU de Caen, they represented one in 1,200 births. Twenty-three percent of MTOP had a psychosocial or psychiatric indication (average term = 22 SA) and 29% an obstetric indication due to severe preeclampsia (23 SA). Finally, 48% were linked to a non-obstetric somatic disorder including 46% pre-existing pathologies (average term = 11 SA), most often cardiological or nephrological and 54% diagnosed during pregnancy (17 SA) dominated by neoplasias. They were more often (68%) performed in the second trimester. Vaginal births were more frequent (74% against 26% of endouterine aspirations).

Conclusion: Strict medical contraindications to pregnancy are exceptional. Recourse to the medical termination of pregnancy within the framework of a preexisting pathology must remain rare, by systematizing of the preconception consultation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Interruption médicale de grossesse, Pathologie maternelle, Pré éclampsie sévère, CPDPN, Consultation pré-conceptionnelle

Key words : Medical terminaton of pregnancy, Maternal pathology, Severe preeclampsia, CPDPN, Preconception consultation



© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.