Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Informations relatives aux psychotropes et à leurs adaptations éventuelles pour les patients souffrant de troubles psychiques en France pendant l’épidémie à SARS-CoV-2 - 19/10/20

Informations on psychotropics and their adaptations for patients suffering from mental disorders in France during the SARS-CoV-2 epidemic

Doi : 10.1016/j.encep.2020.04.006 
H. Javelot a, b, , 1, 2 , P.-M. Llorca c, d, D. Drapier e, f, 1, E. Fakra g, 1, C. Hingray h, i, 1, 2, G. Meyer j, k, S. Dizet l, 2, A. Egron m, 2, C. Straczek n, o, M. Roser o, p, M. Masson q, r, R. Gaillard s, t, P. Fossati u, 1, E. Haffen v, w, 1
a Établissement Public de Santé Alsace Nord, Brumath, France 
b Laboratoire de toxicologie et pharmacologie neuro-cardiovasculaire, université de Strasbourg, Strasbourg, France 
c CHU de Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand, France 
d Université Clermont Auvergne, Clermont-Ferrand, France 
e Pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie adulte, centre hospitalier Guillaume-Régnier, Rennes, France 
f EA 4712, comportements et noyaux gris centraux, université de Rennes 1, Rennes, France 
g Pôle universitaire de psychiatrie, CHU de Saint-Étienne, Saint-Étienne, France 
h Pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie d’adultes du Grand Nancy, centre psychothérapique de Nancy, Laxou, France 
i Département de neurologie, CHU de Nancy, Nancy, France 
j Service de pharmacie, Établissement Public de Santé Alsace Nord, Brumath, France 
k Service de pharmacie, CHU de Strasbourg, Strasbourg, France 
l Service de pharmacie, CHS de Sevrey, Chalon-sur-Saône, France 
m Service de pharmacie, centre hospitalier de Cadillac, Cadillac, France 
n Département de pharmacie, CHU Henri-Mondor, Créteil, France 
o Institut Mondor de recherche biomédical, Inserm U955, équipe 15 neuropsychiatrie translationnelle, Créteil, France 
p Service de psychiatrie sectorisée, hôpital Albert-Chenevier, Créteil, France 
q Nightingale Hospitals-Paris, clinique du Château de Garches, Garches, France 
r SHU, GHU psychiatrie et neurosciences, Paris, France 
s GHU psychiatrie et neurosciences, université de Paris, Paris, France 
t Sous-section 49-03, Conseil national des universités (CNU), Paris, France 
u Inserm U1127, service de psychiatrie adultes, ICM, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Sorbonne université, AP–HP, Paris, France 
v CIC-1431 Inserm, service de psychiatrie, CHU de Besançon, Besançon, France 
w Laboratoire de neurosciences, université de Franche-Comté, Besançon, France 

Auteur correspondant. Établissement Public de Santé Alsace Nord/Laboratoire de toxicologie et pharmacologie neuro-cardiovasculaire, université de Strasbourg, Brumath/Strasbourg, France.Établissement Public de Santé Alsace Nord/Laboratoire de toxicologie et pharmacologie neuro-cardiovasculaire, université de StrasbourgBrumath/StrasbourgFrance

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La pandémie 2019–20 liée au coronavirus (SARS-CoV-2 ; severe acute respiratory syndrome coronavirus 2) a des conséquences dramatiques sur les populations en termes de morbi-mortalité et en terme social, le confinement général de près de la moitié de la population mondiale étant une situation inédite dans l’histoire, dont il est difficile aujourd’hui de mesurer l’impact aux niveaux individuel et collectif. Elle touche plus spécifiquement des personnes présentant différents facteurs de risque, qui sont plus fréquents chez les patients souffrant de troubles psychiatriques. Nous avons pratiqué une revue de la littérature visant à permettre d’évaluer le rapport bénéfice/risque spécifique des traitements psychotropes chez des patients souffrant de COVID-19 (coronavirus disease 2019). Sur le plan clinique, les symptômes évocateurs de la COVID-19 (fièvre, toux, dyspnée, signes digestifs) peuvent être provoqués par différents psychotropes et imposent une vigilance pour éviter faux négatifs et faux positifs. Chez les patients atteints, les psychotropes doivent être maniés avec prudence notamment chez les sujets âgés, en prenant en compte le risque pulmonaire. Lithium et Clozapine, qui sont des médicaments de référence dans le trouble bipolaire et la schizophrénie résistante, justifient une attention spécifique. Le sevrage tabagique nécessaire dans les situations d’insuffisance respiratoire justifie un ajustement posologique pour éviter une mauvaise tolérance des traitements habituels. Les traitements symptomatiques utilisés dans la COVID-19 ont de fréquentes interactions avec les psychotropes les plus utilisés. S’il n’existe pas de traitement curatif de l’infection au SARS-CoV-2, les interactions des différentes molécules actuellement testées avec plusieurs classes de psychotropes (antidépresseurs, antipsychotiques) sont importantes à prendre en compte du fait de risque de modification de la conduction cardiaque. Les connaissances spécifiques sur la COVID-19 restent pauvres aujourd’hui, mais il faut recommander la rigueur, dans ce contexte, lors du maniement des psychotropes, pour éviter de rajouter, chez les patients souffrant de troubles psychiatriques, potentiellement vulnérables dans le contexte épidémique, un risque iatrogène ou de perte d’efficacité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The 2019–20 coronavirus pandemic (SARS-CoV-2; severe acute respiratory syndrome coronavirus 2) has dramatic consequences on populations in terms of morbidity and mortality and in social terms, the general confinement of almost half of the world's population being a situation unprecedented in history, which is difficult today to measure the impact at the individual and collective levels. More specifically, it affects people with various risk factors, which are more frequent in patients suffering from psychiatric disorders. Psychiatrists need to know: (i) how to identify, the risks associated with the prescription of psychotropic drugs and which can prove to be counterproductive in their association with COVID-19 (coronavirus disease 2019), (ii) how to assess in terms of benefit/risk ratio, the implication of any hasty and brutal modification on psychotropic drugs that can induce confusion for a differential diagnosis with the evolution of COVID-19. We carried out a review of the literature aimed at assessing the specific benefit/risk ratio of psychotropic treatments in patients suffering from COVID-19. Clinically, symptoms suggestive of COVID-19 (fever, cough, dyspnea, digestive signs) can be caused by various psychotropic drugs and require vigilance to avoid false negatives and false positives. In infected patients, psychotropic drugs should be used with caution, especially in the elderly, considering the pulmonary risk. Lithium and Clozapine, which are the reference drugs in bipolar disorder and resistant schizophrenia, warrant specific attention. For these two treatments the possibility of a reduction in the dosage – in case of minimal infectious signs and in a situation, which does not allow rapid control – should ideally be considered taking into account the clinical response (even biological; plasma concentrations) observed in the face of previous dose reductions. Tobacco is well identified for its effects as an inducer of CYP1A2 enzyme. In a COVID+ patient, the consequences of an abrupt cessation of smoking, particularly related with the appearance of respiratory symptoms (cough, dyspnea), must therefore be anticipated for patients receiving psychotropics metabolized by CYP1A2. Plasma concentrations of these drugs are expected to decrease and can be related to an increase risk of relapse. The symptomatic treatments used in COVID-19 have frequent interactions with the most used psychotropics. If there is no curative treatment for infection to SARS-CoV-2, the interactions of the various molecules currently tested with several classes of psychotropic drugs (antidepressants, antipsychotics) are important to consider because of the risk of changes in cardiac conduction. Specific knowledge on COVID-19 remains poor today, but we must recommend rigor in this context in the use of psychotropic drugs, to avoid adding, in patients suffering from psychiatric disorders, potentially vulnerable in the epidemic context, an iatrogenic risk or loss of efficiency.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : COVID-19, Psychotropes, Intéractions médicamenteuses

Keywords : COVID-19, Psychotropics, Drug interactions


Plan


© 2020  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 3S

P. S14-S34 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Assurer les soins aux patients souffrant de troubles psychiques en France pendant l’épidémie à SARS-CoV-2
  • A. Chevance, D. Gourion, N. Hoertel, P.-M. Llorca, P. Thomas, R. Bocher, M.-R. Moro, V. Laprévote, A. Benyamina, P. Fossati, M. Masson, E. Leaune, M. Leboyer, R. Gaillard
| Article suivant Article suivant
  • Repositionnement de la chlorpromazine dans le traitement du COVID-19 : étude reCoVery
  • M. Plaze, D. Attali, A.-C. Petit, M. Blatzer, E. Simon-Loriere, F. Vinckier, A. Cachia, F. Chrétien, R. Gaillard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.