Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les effets de confinement SARS-CoV-2 sur le sommeil : enquête en ligne au cours de la quatrième semaine de confinement - 19/10/20

The effects of quarantine for SARS-CoV-2 on sleep: An online survey

Doi : 10.1016/j.encep.2020.05.003 
S. Hartley a, , b , C. Colas des Francs a, F. Aussert a, c, C. Martinot a, S. Dagneaux a, V. Londe a, L. Waldron a, S. Royant-Parola a
a Réseau Morphée, 2, Grande rue, 92380 Garches, France 
b Unité du sommeil, EA 4047, université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, hôpital Raymond-Poincaré, AP–HP, 92380 Garches, France 
c Centre des explorations multifonctionnelles, hôpital Antoine-Béclère, AP–HP, Clamart, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Déterminer l’évolution du sommeil chez les Français pendant le confinement motivé par la pandémie du SARS-CoV-2 et définir les facteurs comportementaux associés à un sommeil détérioré.

Méthodologie

Une enquête en ligne via les réseaux sociaux pendant la période de confinement. Les questions ont ciblé les conditions de confinement, les comportements relatifs au sommeil et les éléments de l’environnement potentiellement perturbateurs du sommeil (exposition à la lumière et activités sportives).

Résultats

Au total, 1777 participants ont été inclus dont 77 % femmes, 72 % âgés de 25–54 ans. Les conditions de confinement les plus fréquentes étaient en couple avec enfants (36 %) et en maison avec jardin (51 %). Quarante-sept pour cent rapportent une diminution de la qualité du sommeil en confinement. Les facteurs associés à une détérioration du sommeil retenus par l’analyse multivariée sont une diminution de la durée du sommeil (OR 15,52 — p<0,001), un coucher plus tardif (OR 1,72 — p<0,001), un lever plus matinal (2,18 — p=0,01), des horaires plus irréguliers (OR 2,29 — p<0,001), une diminution de l’exposition à la lumière du jour (OR 1,46 — p=0,01) et une augmentation de l’utilisation des écrans le soir (OR 1,33 — p=0,04).

Conclusion

La mauvaise qualité subjective du sommeil en confinement est associée à une modification des comportements relatifs au sommeil et de l’exposition à la lumière (moins de lumière du jour et plus d’écran le soir). Pour optimiser le sommeil en confinement, des horaires adaptés et réguliers, une exposition de plus d’une heure/jour à la lumière du jour et l’éviction des écrans le soir sont à conseiller.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Explore the evolution of sleep during the SARS-CoV-2 quarantine period and define associated factors.

Methods

An online survey of patients in quarantine. Questions targeted the conditions of quarantine, sleep related behaviours and exposure to factors known to affect sleep and circadian rhythms (light exposure and sport).

Results

In all, 1777 participants were included: 77% women and 72% aged 25–54 years. Quarantine conditions were most frequently in couples with children (36%) and in a house with a garden (51%). Forty-seven percent of participants reported a decrease in sleep quality during quarantine. Factors associated with a reduction in sleep quality by logistic regression were sleep reduction (OR 15.52 P<0.001), going to bed later (OR 1.72 P<0.001), getting up earlier (2.18 P=0.01), an increase in sleep-wake irregularity (OR 2.29 P<0.001), reduced exposure to daylight (OR 1.46 P=0.01) and increased screen use in the evenings (OR 1.33 P=0.04).

Conclusion

Sleep quality tended to reduce during quarantine and this was associated with changes in sleep behaviours and light exposure, especially in the evening. In order to optimise sleep during quarantine, regular sleep and wake times, at least 1hour exposure to daylight and a reduction of screen use in the evenings are suggested.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sommeil, Confinement, COVID 19, « Jet-lag » social, Habitudes de sommeil

Keywords : Sleep, Quarantine, COVID 19, Social jet-lag, Sleep habits


Plan


© 2020  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 3S

P. S53-S59 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conséquences psychopathologiques du confinement
  • A. Mengin, M.C. Allé, J. Rolling, F. Ligier, C. Schroder, L. Lalanne, F. Berna, R. Jardri, G. Vaiva, P.A. Geoffroy, P. Brunault, F. Thibaut, A. Chevance, A. Giersch
| Article suivant Article suivant
  • Prisons confinées : quelles conséquences pour les soins psychiatriques et la santé mentale des personnes détenues en France ?
  • T. Fovet, C. Lancelevée, M. Eck, T. Scouflaire, E. Bécache, D. Dandelot, P. Giravalli, A. Guillard, P. Horrach, M. Lacambre, T. Lefebvre, A.-H. Moncany, D. Touitou, M. David, P. Thomas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.