Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Panique et pandémie : revue de la littérature sur les liens entre le trouble panique et l’épidémie à SARS-CoV-2 - 19/10/20

Panic and pandemic: Review of the literature on the links between panic disorder and the SARS-CoV-2 epidemic

Doi : 10.1016/j.encep.2020.05.010 
H. Javelot a, , b, 1, 2 , L. Weiner c, d
a Établissement Public de Santé Alsace Nord (EPSAN), Brumath, France 
b Laboratoire de toxicologie et pharmacologie neurocardiovasculaire, université de Strasbourg, Strasbourg, France 
c Clinique de psychiatrie, CHU de Strasbourg, Strasbourg, France 
d Laboratoire de psychologie des cognitions, université de Strasbourg, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’état de panique associé à la pandémie liée au SARS-CoV-2 (severe acute respiratory syndrome coronavirus 2) incite à s’interroger sur les troubles anxieux que cette situation pourrait générer ou aggraver. Si la littérature a déjà fourni des projections généralistes en la matière, les données concrètes concernent à ce stage davantage le trouble de stress post-traumatique et le trouble obsessionnel compulsif, tandis que quelques évaluations s’intéressent au cadre nosographie du trouble anxieux généralisé. Le trouble panique ne se voit que peu ou pas cité et l’évocation de la « panique », au sens social, la supplante largement. Bien que d’une légitimité clinique encore débattue, le trouble panique qualifié de « respiratoire » pourrait se voir augmenter en nombre et/ou être intensifié chez les patients qui en présentent déjà. D’éventuelles situations co-morbides entre un tel trouble et la COVID-19 (coronavirus disease 2019) doivent inciter à certaines précautions en matière de prescriptions médicamenteuses, notamment en lien avec les traitements ou situations, sources d’hypokaliémie : (i) le salbutamol, source potentielle de surconsommation, notamment chez les patients anxieux ; (ii) l’infection par le SARS-CoV-2 et plus encore en cas de diarrhées et/ou vomissements. L’hypokaliémie est associée à un risque accru de torsade de pointe, il convient donc également d’être prudent en matière de prescription de psychotropes à risque : comme avec le citalopram et l’escitalopram, des antidépresseurs indiqués dans le trouble panique ou encore l’hydroxyzine, à visée anxiolytique. Ces données sont de nature à resituer l’importance de la prise en considération du trouble panique dans le cadre de la pandémie en cours.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Although the “panic” word has been abundantly linked to the SARS-CoV-2 (severe acute respiratory syndrome coronavirus 2) pandemic in the press, in the scientific literature very few studies have considered whether the current epidemic could predispose to the onset or the aggravation of panic attacks or panic disorder. Indeed, most studies thus far have focused on the risk of increase and aggravation of other psychiatric disorders as a consequence of the SARS-CoV-2 epidemic, such as obsessive-compulsive disorder (OCD), post-traumatic stress disorder (PTSD), and generalized anxiety disorder (GAD). Yet, risk of onset or aggravation of panic disorder, especially the subtype with prominent respiratory symptoms, which is characterized by a fear response conditioning to interoceptive sensations (e.g., respiratory), and hypervigilance to these interoceptive signals, could be expected in the current situation. Indeed, respiratory symptoms, such as coughs and dyspnea, are among the most commonly associated with the SARS-CoV-2 (59–82% and 31–55%, respectively), and respiratory symptoms are associated with a poor illness prognosis. Hence given that some etiological and maintenance factors associated with panic disorder – i.e., fear conditioning to abnormal breathing patterns attributable or not to the COVID-19 (coronavirus disease 2019), as well as hypervigilance towards breathing abnormalities – are supposedly more prevalent, one could expect an increased risk of panic disorder onset or aggravation following the COVID-19 epidemic in people who were affected by the virus, but also those who were not. In people with the comorbidity (i.e., panic disorder or panic attacks and the COVID-19), it is particularly important to be aware of the risk of hypokalemia in specific at-risk situations or prescriptions. For instance, in the case of salbutamol prescription, which might be overly used in patients with anxiety disorders and COVID-19, or in patients presenting with diarrhea and vomiting. Hypokalemia is associated with an increased risk of torsade de pointe, thus caution is required when prescribing specific psychotropic drugs, such as the antidepressants citalopram and escitalopram, which are first-line treatments for panic disorder, but also hydroxyzine, aiming at anxiety reduction. The results reviewed here highlight the importance of considering and further investigating the impact of the current pandemic on the diagnosis and treatment of panic disorder (alone or comorbid with the COVID-19).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Attaque de panique, Trouble panique, SARS-Cov-2, COVID-19

Keywords : Panic attack, Panic disorder, SARS-Cov-2, COVID-19


Plan


© 2020  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 3S

P. S93-S98 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comment les enfants et adolescents avec le trouble déficit d’attention/hyperactivité (TDAH) vivent-ils le confinement durant la pandémie COVID-19 ?
  • E. Bobo, L. Lin, E. Acquaviva, H. Caci, N. Franc, L. Gamon, M.-C. Picot, F. Pupier, M. Speranza, B. Falissard, D. Purper-Ouakil
| Article suivant Article suivant
  • Appréhender le COVID-19 au fil de l’eau en tant que psychiatre d’enfant et d’adolescent
  • D. Cohen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.