Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Practical management of worsening renal function in outpatients with heart failure and reduced ejection fraction: Statement from a panel of multidisciplinary experts and the Heart Failure Working Group of the French Society of Cardiology - 21/10/20

Prise en charge pratique de l’aggravation de fonction rénale chez les patients ambulatoires atteints d’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection altérée: position d’un groupe multidisciplinaire d’experts et du Groupe Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathie (GICC) de la Société Française de Cardiologie

Doi : 10.1016/j.acvd.2020.03.018 
Nathan Mewton a, 1, Nicolas Girerd b, 1, Jean-Jacques Boffa c, Cécile Courivaud d, Richard Isnard e, Laurent Juillard f, Nicolas Lamblin g, Matthieu Legrand h, Damien Logeart i, Christophe Mariat j, Edith Meune k, Pierre Sabouret l, Laurent Sebbag a, Patrick Rossignol b,
a Clinical Investigation Centre and Heart Failure Department, Hôpital Cardiovasculaire Louis Pradel, inserm 1407, 69500 Bron, France 
b Centre d’Investigations Cliniques Plurithématique 1433, inserm 1116, CHRU de Nancy, Université de Lorraine, F-CRIN INI-CRCT, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy, France 
c Department of Nephrology and Dialysis, Hôpital Tenon, AP–HP, inserm, UMR_S 1155, 75020 Paris, France 
d Department of Nephrology, Dialysis and Renal Transplantation, University of Franche-Comté, 25000 Besançon, France 
e Cardiology Department, Pitié-Salpêtrière Hospital, AP–HP, IHU-ICAN, UMR-S 1166, Sorbonne Université, ACTION, 75013 Paris, France 
f Department of Nephrology, Edouard-Herriot Hospital, Hospices Civils de Lyon, Lyon 1 Claude Bernard University, F-CRIN INI-CRCT, 69003 Lyon, France 
g Hôpital Cardiologique, CHRU de Lille, Inserm U744, Institut Pasteur de Lille, Université de Lille-2, 51019 Lille, France 
h Department of Anesthesia and Perioperative Care, University of California, San Francisco, CA 94143, USA; F-CRIN INI-CRCT and Inserm U942, Hôpital Lariboisière, 75010 Paris, France 
i Groupement Hospitalier Saint-Louis Lariboisière, AP–HP, Université de Paris, 75475 Paris, France 
j Department of Nephrological Intensive Care, University Jean-Monnet, Hôpital Nord, 42000 Saint-Étienne, France 
k Department of Geriatrics, Nanterre Hospital, 92000 Nanterre, France 
l Cardiology Department and ACTION Group, Heart Institute, Pitié-Salpétrière Hospital, 75013 Paris, France 

Corresponding author at: Centre d’Investigations Cliniques Plurithématique 1433, CHRU de Nancy, Institut Lorrain du Cœur et des Vaisseaux Louis Mathieu, 4, rue du Morvan, 54500 Vandoeuvre Lès Nancy, France.Centre d’Investigations Cliniques Plurithématique 1433, CHRU de Nancy, Institut Lorrain du Cœur et des Vaisseaux Louis Mathieu4, rue du MorvanVandoeuvre Lès Nancy54500France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Renal function is often affected in patients with chronic heart failure with reduced ejection fraction (HFrEF). The complex interplay between heart and renal dysfunction makes renal function and potassium monitoring mandatory. Renin-angiotensin-aldosterone system (RAAS) blockers are a life-saving treatment for patients with HFrEF, regardless of worsening renal function. Uptitration to the maximum-tolerated dose should be a constant goal. This simple fact is all too often forgotten (only 30% of patients with heart failure receive the target dosage of RAAS blockers), and the RAAS blocker effect on renal function is sometimes misunderstood. RAAS blockers are not nephrotoxic drugs as they only have a functional effect on renal function. In many routine clinical cases, RAAS blockers are withheld or stopped because of this misunderstanding, combined with suboptimal assessment of the clinical situation and underestimation of the life-saving effect of RAAS blockers despite worsening renal function. In this expert panel, which includes heart failure specialists, geriatricians and nephrologists, we propose therapeutic management algorithms for worsening renal function for physicians in charge of outpatients with chronic heart failure. Firstly, the essential variables to take into consideration before changing treatment are the presence of concomitant disorders that could alter renal function status (e.g. infection, diarrhoea, hyperthermia), congestion/dehydration status, blood pressure and intake of nephrotoxic drugs. Secondly, physicians are invited to adapt medication according to four clinical scenarios (patient with congestion, dehydration, hypotension or hyperkalaemia). Close biological monitoring after treatment modification is mandatory. We believe that this practical clinically minded management algorithm can help to optimize HFrEF treatment in routine clinical practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La fonction rénale des patients insuffisants cardiaques avec fraction d’éjection réduite (IC-rFE) est fréquemment modifiée. Les interactions complexes entre les dysfonctions cardiaques et rénales rendent nécessaires le suivi de la fonction rénale et du potassium. Les bloqueurs du système rénine-angiotensine-aldosterone (BSRAA) diminuent la mortalité des patients IC-rFE indépendamment d’altérations éventuelles de la fonction rénale. L’augmentation à doses maximales tolérées de ces médicaments doit être un objectif constant. Seulement 30% des patients IC-rFE reçoivent des BSRAA à dose maximale et l’effet des BSRAA sur la fonction rénale est parfois mal compris. Les BSRAA ne sont pas néphrotoxiques puisqu’ils n’ont qu’un impact fonctionnel sur la fonction rénale. Dans de nombreuses situations cliniques, les BSRAA sont suspendus ou stoppés à cause de cette incompréhension, d’une évaluation sous-optimale de la présentation clinique et/ou d’une sous-estimation de l’impact en termes de diminution de la mortalité lié à l’utilisation des BSRAA (en dépit de l’aggravation de fonction rénale). Notre groupe d’experts regroupant spécialistes d’insuffisance cardiaque, gériatres et néphrologues propose un arbre décisionnel de prise en charge de l’aggravation de fonction rénale destinés aux médecins prenant en charge les patients IC-rFE ambulatoires. Dans un premier temps, avant d’envisager des modifications thérapeutiques, le contexte clinique doit être pris en compte, notamment la présence de facteurs intercurrents (p.e. infection, diarrhée, fièvre), d’une déshydratation ou de congestion, le niveau de pression artérielle et la prise de médicaments néphrotoxiques. Dans un deuxième temps, nous suggérons que les modifications thérapeutiques soient adaptées à 4 scenarios cliniques (patients congestif, déshydraté, hypotendu ou hyperkaliémique). Un suivi biologique rapproché après les modifications thérapeutiques est indispensable. Nous pensons que cet algorithme clinique et pragmatique peut aider à l’optimisation du traitement des patients IC-rFE en pratique clinique courante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Hyperkalemia, Heart failure, Systolic, Chronic kidney disease, Renal function, Cardiorenal syndrome, Cardiovascular disease, Cardiac edema

Mots clés : Hyperkaliémie, Insuffisance cardiaque, systolique, Maladie rénale chronique, Fonction rénale, Syndrome cardio-rénal, Maladie cardiovasculaire, Œdèmes d’origine cardiaque

Abbreviations : ACE, ARB, ARN, CI, CKD, CKD-EPI, eGFR, ESC, GFR, HFrEF, HR, NSAID, RAAS, WRF


Plan


© 2020  The Authors. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 113 - N° 10

P. 660-670 - octobre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Colchicine and myocardial infarction: A review
  • Mariama Akodad, Pierre Sicard, Jérémy Fauconnier, François Roubille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.