Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un syndrome d’embolie graisseuse fatal deux mois après un traumatisme : est-ce possible ? - 01/11/20

Fat embolism syndrome over two months after trauma: Is it possible?

Doi : 10.1016/j.medleg.2020.08.002 
W. Ben Amar a, c, H. Dhouib a, c, , M. Zribi a, c, O. Boudawara b, c, N. Karray a, c, T. Sellami b, c, S. Maatoug a, c
a Service de médecine légale, CHU d’Habib-Bourguiba, Sfax, Tunisie 
b Laboratoire d’anatomie et cytologie pathologique, CHU d’Habib-Bourguiba, Sfax, Tunisie 
c Faculté de médecine de Sfax, université de Sfax, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans la pratique médicolégale autopsique, les embolies graisseuses sont fréquemment observées lors de l’examen microscopique des organes surtout en cas de décès traumatiques. Néanmoins, pour admettre le syndrome d’embolie graisseuse comme cause de décès, le médecin légiste doit appuyer ses constatations autopsiques macroscopiques et microscopiques sur un faisceau d’arguments cliniques et une discussion médicolégale succincte, prenant en compte les données scientifiques disponibles. Dans ce travail, nous rapportons un cas litigieux de syndrome d’embolie graisseuse survenu plus de deux mois après une fracture isolée des os de l’avant-bras, et nous exposerons la démarche du médecin légiste dans l’établissement du lien d’imputabilité entre le traumatisme initial et le décès par embolie graisseuse. Il s’agit du premier cas d’embolie graisseuse rapporté dans la littérature, succédant une fracture des os de l’avant-bras après un délai aussi long.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In Forensic practice, fat embolisms are frequently found during organs’ microscopic examination, especially in cases of traumatic death. However, to admit fat embolism syndrome as a cause of death, forensic pathologist must support his macroscopic and microscopic autopsy findings, through a bundle of clinical arguments and forensic discussion, taking into account available scientific data. In this paper, we report a litigious case of fat embolism syndrome occurring over two months after an isolated forearm's fracture and we aim to explain forensic approach in establishing the link of accountability between initial trauma and death. The originality of this case lies in the fact that this is the first case reported in the literature of fat embolism resulting from forearm's fracture after such a long delay.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome d’embolie graisseuse, Autopsie médicolégale, Imputabilité médicolégale

Keywords : Fat embolism syndrome, Forensic autopsy, Forensic accountability


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 11 - N° 4

P. 170-174 - décembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités de l’évaluation des souffrances endurées dans le cadre des expertises en responsabilité médicale
  • F. Savall, V. Fernandez Delpech, F. Hérin, N. Telmon
| Article suivant Article suivant
  • Contribution of post-mortem Computed Tomography in a case of manual strangulation: An example of “gas bubble sign”
  • M. Ducloyer, G. Visseaux, A. Bruniau, R. Clement, D. Ben Salem, E. Dumousset, G. Gorincour, F. Dedouit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.