Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Anomalies de la cicatrisation - 18/11/20

[45-011]  - Doi : 10.1016/S1286-9325(20)92122-2 
C. Herlin, Docteur en médecine, PhD, HDR a, S. Gandolfi b : Docteur en médecine, B. Chaput, Docteur en médecine, PhD, HDR b,
a Département de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, Hôpital Lapeyronie, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier, France 
b Département de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, Hôpital Rangueil, 1, avenue du Professeur-Jean-Poulhès, 31400 Toulouse, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 18 November 2020

Résumé

Le mot « cicatrice » vient du latin cicatrix (pansement) et le terme anglais scar provient du grec eskhara (croûte). La cicatrice est définie comme une marque dépourvue de stries et d'annexes cutanées. Toute effraction complète du derme a pour conséquence la formation d'une cicatrice. Les cicatrices présentes sur les parties découvertes du corps (visage et mains) ont une connotation sociale négative dont la répercussion psychologique est difficile à prédire et à traiter. Cette marque est, au mieux, non visible et bien intégrée sur la peau, mais le plus souvent elle présente un certain degré de dystrophie (épaissie ou déprimée) ou de dyschromie (trop blanche, pigmentée ou avec un érythème résiduel signant une activité inflammatoire résiduelle). La cicatrisation, sous influence locale et métabolique, va principalement engendrer des phénomènes inflammatoires. Elle est dépendante de la profondeur de la plaie, des tissus exposés, de la qualité de la peau adjacente et du volume global de la perte de substance. Une cicatrice peut être pathologique par hyperplasie tissulaire (hypertrophique ou chéloïdienne) ou considérée comme défectueuse par malfaçon ou en raison d'un défaut de maturation du tissu cicatriciel. Cet article traite de la cicatrisation physiologique et de ses anomalies au sens large, en détaillant les modalités actuelles de traitement.


Mots-clés : Peau, Plaie, Cicatrisation, Hypertrophique, Chéloïde, Vicieuse


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.