S'abonner

Atteintes pulmonaires liées au cannabis inhalé - 19/11/20

Lung damage linked to inhaled cannabis

Doi : 10.1016/j.lpmfor.2020.09.021 
Michel Underner 1, , Gérard Peiffer 2, Jean Perriot 3, Nematollah Jaafari 1
1 Centre hospitalier Henri-Laborit, unité de recherche clinique, université de Poitiers, 86021 Poitiers, France 
2 CHR Metz-Thionville, service de pneumologie, 57038 Metz, France 
3 Centre de tabacologie, dispensaire Émile-Roux, 63100 Clermont-Ferrand, France 

Michel Underner, centre hospitalier Henri-Laborit, consultation de tabacologie, unité de recherche clinique, 370, avenue Jacques-Cœur, CS 10587, 86021 Poitiers cedex, France.centre hospitalier Henri-Laborit, consultation de tabacologie, unité de recherche clinique370, avenue Jacques-Cœur, CS 10587Poitiers cedex86021France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

La relation entre cannabis et pathologies pulmonaires est difficile à établir : le cannabis est souvent fumé-mélangé à du tabac (« joint ») et les fumeurs de cannabis fument souvent aussi des cigarettes de tabac.

L’usage régulier de cannabis est un facteur de risque de bronchite chronique.

Il n’y a pas d’association significative entre inhalation de fumée de cannabis et obstruction bronchique, typique de la BPCO.

L’usage de cannabis peut augmenter le risque de sifflements thoraciques et/ou de développement d’un asthme.

L’usage régulier de cannabis est un facteur de risque de pneumopathies infectieuses, avec un risque plus élevé chez les sujets immunodéprimés et notamment les patients infectés par le VIH.

Les résultats des études épidémiologiques sur le risque de cancer bronchique chez les fumeurs de cannabis sont discordants.

Des cas de pneumothorax, pneumomédiastin, pneumopéricarde et pneumorachis ont été décrits chez les fumeurs de cannabis.

Les études épidémiologiques ne montrent pas d’association entre usage de cannabis et emphysème pulmonaire.

Les cannabinoïdes de synthèse, plus récemment introduits sur le marché, ont une toxicité importante. Ils peuvent provoquer des pneumopathies sévères et/ou une dépression respiratoire sévère.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

The relationship between cannabis smoking and pulmonary effects is difficult to document: cannabis is commonly smoked-mixed with tobacco (“joint”), and cannabis users smoke tobacco cigarettes too.

Regular cannabis use is a risk factor of chronic bronchitis.

There is no significant association between inhalation of cannabis smoke and bronchial obstruction, a typical feature of COPD.

Cannabis use may increase the risk of wheezing and/or asthma onset.

Regular cannabis use is a risk factor of pneumonias of infectious origin, with an increased risk in immunodeficient patients, especially those with HIV infection.

Results of epidemiological studies on lung cancer risk in cannabis smokers remain conflicting.

Cases of pneumothorax, pneumomediastinum, pneumopericardium and pneumorachis have been described in cannabis smokers.

Epidemiological studies fail to demonstrate an association between cannabis use and pulmonary emphysema.

Synthetic cannabinoids, more recenly introduced on the market, demonstrate an important toxicity. They can induce severe pneumonias and/or severe respiratory depression.

Glossaire

THC : delta-9-tétrahydrocannabinol
CO : monoxyde de carbone
RR : risque relatif
BPCO : bronchopneumopathie chronique obstructive
VEMS : volume expiratoire maximal en une seconde
CVF : capacité vitale forcée
JA : joint-année
TDM : tomodensitométrie thoracique
MA : macrophage alvéolaire
IL5 : interleukine 5
IFγ : interféron gamma
VIH : virus de l’immunodéficience humaine
CB : cancer bronchique
ANSM : agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
SARS-CoV-2 : severe acute respiratory syndrome coronavirus 2

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 4

P. 405-409 - octobre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cannabis et troubles psychotiques
  • Alain Dervaux
| Article suivant Article suivant
  • Mauvaise observance : la faute du patient
  • Xavier Girerd

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.