Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparison of subpectoral versus dual-plane implant based immediate breast reconstruction after nipple-areola sparing mastectomy - 20/11/20

Comparaison de la reconstruction mammaire immédiate sous-pectorale par rapport à la reconstruction mammaire à double plan après une mastectomie conservatrice de la plaque aréolo-mamelonnaire

Doi : 10.1016/j.anplas.2020.10.002 
I. Ozgur a, , S. Kurul b, S. Bademler c, H. Karanlik c
a Department of General Surgery, Fatih, Istanbul Medical Faculty, Istanbul University, 34093 Istanbul, Turkey 
b Division of Plastic and Reconstructive Surgery, Surgical Oncology Unit, Institute of Oncology, Istanbul University, Istanbul, Turkey 
c Division of Breast Surgery, Surgical Oncology Unit, Institute of Oncology, Istanbul University, Istanbul, Turkey 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 20 November 2020

Summary

Background

Selection of implant pocket and size is a dilemma for surgeons especially if radiation therapy is envisaged after implant based immediate breast reconstruction (IBR). The aim of this study is to compare complication rates between subpectoral and the dual plane polyglactin mesh supported IBR after nipple-areola sparing mastectomy.

Patients and method

Reconstructive analysis of 208 breasts of 190 patients with breast cancer undergoing implant based IBR at a single university hospital were evaluated. The patients were reconstructed with either dual-plane polyglactin mesh supported (n=91) or subpectoral (n=117) implant based IBR after nipple-areola sparing mastectomy. Demographic data, and postoperative complications were compared.

Results

The mean age was 43.3 years. Early complications encountered in 12% (n=25) and late complications occurred in 18% (n=37) of breasts. Both early (13,7% vs 9.9%, P=0.406) and late complications (24.8% vs 8.8%, P=0.003) were more common in subpectoral group, but only late complication occurrence rate was statistically significant. Capsular contracture (P=0.000), inframammary fold problems (P=0.010), bottoming-out (P=0.370), mechanical shift (P=0.036) and animation deformity (P=0.007) were all more common in subpectoral group. Only rippling deformity (P=0.011) was more common in dual plane group.

Conclusions

Dual plane IBR has acceptable complication rates compared to subpectoral IBR. It is associated with less capsular contracture, fewer animation and bottoming-out deformity and better inframammary fold appearance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Le choix de la loge prothétique et de la taille de l’implant est un dilemme pour les chirurgiens, en particulier si une radiothérapie est envisagée après une reconstruction mammaire immédiate (RMI) basée sur un implant. Le but de cette étude est de comparer les taux de complications entre l’RMI sous-pectorale et RMI supporte par la maille polyglactine à double plan après mastectomie conservatrice de la plaque aréolo-mamelonnaire.

Patients et méthode

L’analyse reconstructive des patients subissant une IBR basée sur l’implant dans un hôpital universitaire unique a été évaluée. Les patients ont été reconstruits avec un maille polyglactine à double plan (n=91) ou l’RMI sous-pectorale basée sur l’implant (n=117) après mastectomie conservatrice de la plaque aréolo-mamelonnaire. Les données démographiques et les complications postopératoires ont été comparées.

Résultats

L’âge moyen était de 43,3 ans. Vingt-cinq patients (12 %) ont développé des complications précoces et 37 patients (18 %) ont développé des complications tardives. Les complications précoces (13,7 % vs 9,9 %, p=0,406) et tardives (24,8 % vs 8,8 %, p=0,003) étaient plus fréquentes dans le groupe sous-pectorale, mais seulement le taux de complications tardives avait signification statistique. La contracture capsulaire (p=0,000), les problèmes de pli sous-mammaire (p=0,010), le bottoming-out (p=0,370), le déplacement mécanique (p=0,036) et la déformation d’animation (p=0,007) étaient tous plus fréquents dans le groupe sous-pectoral. Uniquement la déformation ondulatoire (p=0,011) était plus fréquente dans le groupe de deux plans.

Conclusion

L’RMI à double plan a des taux de complications acceptables par rapport à l’RMI sous-pectorale. Elle est associée à moins de contracture capsulaire, moins d’animation et de déformation de fond et un meilleur aspect du pli sous-mammaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Immediate breast reconstruction, Subpectoral reconstruction, Dual plane reconstruction, Polyglactin mesh

Mots clés : Reconstruction mammaire immédiate, Reconstruction sous-pectorale, Reconstruction sur deux plans, Maille de polyglactine


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.