Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recherche d’un biomarqueur spécifique d’une exposition aux graines de pavot par spectrométrie de masse haute résolution - 20/11/20

Doi : 10.1016/j.toxac.2020.10.007 
N. Fabresse 1, , A. Knapp 2, P. Dugues 2, M. Martin 2, I.-A. Larabi 2, 3, I. Etting 2, C. Mayer 2, J.-C. Alvarez 2, 3
1 Laboratoire de pharmacocinétique et de toxicologie, Centre Hospitalier universitaire de la Timone, AP–HM, 13005, Marseille, France 
2 Laboratoire de pharmacologie–toxicologie, Centre hospitalier universitaire Raymond-Poincaré, AP–HP, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380, Garches, France 
3 Plateforme de spectrométrie de Masse MassSpecLab, inserm UMR 1173, UFR des Sciences de la santé Simone Veil, université Versailles Saint-Quentin, 2, avenue de la source de la Bièvre, 78180, Montigny le Bretonneux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Les graines de pavot ne contiennent pas d’alcaloïdes, cependant il est très fréquent que celles-ci soient contaminées par le latex lors de la récolte. L’exposition aux graines de pavot présentes dans l’alimentation peut alors être responsable d’un dépistage positif aux opiacés, avec des conséquences médico-judiciaires lourdes selon le contexte (accident de la route, médecine professionnelle, dopage, femme enceinte). L’Objectif de ce travail est de rechercher un biomarqueur permettant de distinguer une exposition aux graines de pavot d’une prise d’héroïne.

Méthode

Six volontaires sains ont ingéré une baguette aux graines de pavots, plusieurs prélèvements urinaires ont été réalisés afin d’étudier la cinétique d’élimination. Les prélèvements réalisés à T4h ont ensuite été comparés aux urines collectées avant ingestion de pavot puis aux urines de 3 patients ayant consommés de l’héroïne. Les échantillons urinaires sont traités par simple dilution dans de l’eau acidifiée. La séparation est réalisée sur une colonne Kinetex Polar C18 (100mm×2,1mm, 2,6μm, Phenomenex, Le Pecq, France) suivie d’une analyse en spectrométrie de masse haute résolution (Q-Exactive, Thermo, Les Ulis, France) en mode data dependent. Les données acquises sont ensuite retraitées et comparées avec le logiciel Compound Discoverer 2.1 (ThermoFisher Scientific). L’ensemble des ions ont été normalisés en Log2 et analysés par analyse différentielle Anova.

Résultats

La comparaison des urines récoltées avant et 4h après l’ingestion des baguettes a permis d’identifier 10 métabolites présents dans l’urine suite à une consommation de graines de pavot : codéine, codéine-6β-glucuronide, morphine, morphine-3β-glucuronide, morphine-6β-glucuronide, normorphine-glucuronide, laudanosine, O-desmethyl-laudanosine-glucuronide, thébaïne, 6-O-desmethylthébaïne-glucuronide. La comparaison des urines T4h avec les urines d’héroïnomanes a mis en évidence 4 métabolites spécifiques d’une exposition aux graines de pavots : laudanosine, O-desmethyl-laudanosine-glucuronide, thébaïne, 6-O-desmethylthébaïne-glucuronide. Elle a également confirmé la spécificité de la noscapine et de la 6-monoacétylmorphine qui sont présentes uniquement dans les urines d’héroïnomanes.

Conclusion

Cette étude a permis d’identifier 4 biomarqueurs spécifiques d’une exposition aux graines de pavot et 2 biomarqueurs spécifiques d’une exposition à l’héroïne. Ce travail souligne l’intérêt d’associer la spectrométrie de masse haute résolution au retraitement de données avec une approche métabolomique dans la recherche de biomarqueurs d’intérêt en toxicologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 4

P. 248 - décembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intoxication à l’acide gamma-hydroxybutyrique (GHB) : à propos d’un cas chez un slameur
  • P. Duguès, J.-C. Alvarez
| Article suivant Article suivant
  • Un magistrat consommateur régulier d’agents anabolisants : est-ce possible ?
  • L. Gheddar, A. Ameline, V. Dumestre, J.-S. Raul, P. Kintz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.