Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Place des explorations isotopiques dans les otites externes nécrosantes - 21/11/20

Place of isotopic explorations in necrotizing external otitis

Doi : 10.1016/j.mednuc.2020.09.010 
A. Sellem a, , c , H. Cherif a, c, W. El Ajmi a, c, R. Ben Mhamed b, c, S. Zgolli b, c, K. Akkari b, c, H. Hammami a, c
a Service de médecine nucléaire, hôpital militaire principal d’instruction de Tunis, Tunis, Tunisie 
b Service d’oto-rhino-laryngologie, hôpital militaire principal d’instruction de Tunis, Tunis, Tunisie 
c Faculté de médecine de Tunis, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 21 November 2020

Résumé

Introduction

L’otite externe nécrosante (OEN) est potentiellement létale, survenant essentiellement chez des patients âgés diabétiques. Le but de notre travail était d’étudier l’apport des explorations isotopiques dans la confirmation diagnostique, le bilan d’extension et le suivi de l’OEN.

Méthodes

Notre étude rétrospective portait sur 50 patients présentant une forte suspicion d’OEN et qui ont bénéficié d’une scintigraphie osseuse et/ou au gallium.

Résultats

Il s’agissait de 38 hommes et 12 femmes d’âge moyen de 68 ans. Tous étaient diabétiques. Le signe clinique le plus fréquent était l’otalgie (98 % des cas). La sensibilité de la tomodensitométrie, pratiquée dans 84 % des cas, était de 66,6 % des cas. La scintigraphie osseuse (SO), pratiquée chez tous les patients, montrait une hyperfixation temporale dans 90 % des cas. Une extension aux structures avoisinantes était objectivée dans 26 % des cas. La scintigraphie au gallium, réalisée dans 56 % des cas, avait objectivé une hyperfixation temporale pour 43 % d’entre eux. Seule l’association entre une lyse tympanale étendue à la tomodensitométrie et une scintigraphie osseuse positive était statistiquement significative (p=0,036). Aucune corrélation statistiquement significative n’a été démontrée entre toutes les autres anomalies tomodensitométriques, ainsi que les signes cliniques, biologiques d’une part et de la positivité de la SO.

Conclusion

Les explorations isotopiques étaient d’un grand apport dans la prise en charge des OEN. La SO permettait d’affirmer très tôt l’existence d’une ostéomyélite de la base du crâne. Au cours du suivi, la scintigraphie au gallium permettait de suivre l’évolution de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

The necrotizing otitis externa (NOE) is potentially lethal which mainly occurs on the most among the elderly and diabetic. The aim of our study was to evaluate the contribution of isotopic explorations in diagnosis, staging and monitoring of the NOE.

Methods

Our retrospective study was about 50 patients with a strong suspicion of NOE who benefited a bone and/or gallium scintigraphy.

Results

Our population was composed of 38 men and 12 women with mean age of 68 years. All patients were diabetic. The most common complaint was otalgia (98% of cases). The sensitivity of computed tomography (CT) which was performed in 84% of cases was 66.6% of cases. Bone scintigraphy (BS) was performed in all patients showing increased uptake in the temporal region in 90% of cases. An extension to surrounding structures was objectified in 26% of cases. Follow-up Ga 67 SPECT was performed in 56% of cases, demonstrated increased uptake at the temporal region in 43% of cases. The statistical study showed that only the presence of an extended tympanic lysis on CT was statistically significant to the positivity of BS (P=0.036). No statistically significant correlation was found between all other CT abnormalities, clinical and biological signs and the positivity of bone scintigraphy.

Conclusion

Isotopic explorations were a great contribution in the management of the NOE. At the initial phase, the BS allowed to confirm very early an existence of osteomyelitis of the skull base. During the follow-up, the gallium-67 scan allowed the following of the evolution of infectious process.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Otite externe, Scintigraphie, Diphosphonates, Gallium

Keywords : External otitis, Scintigraphy, Diphosphonates, Gallium


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.